JPO : Webinar d'information sur nos formations → RDV mardi à 17h30.

Connaissez-vous SCRUM ?

scrum

Comme expliqué dans l'article précédent, on trouve plusieurs types de méthodes agiles, Le concept SCRUM est l'une des méthodes agiles les plus populaires, il a été mis en œuvre pour la première fois par Jeff Sutherland et Ken Schwaber en 1996.

La méthode agile est largement abordée au sein des entreprises. Elle permet une meilleure gestion de projets agiles, l’objectif primordial est de coordonner de plus petites équipes indépendantes et d’améliorer leurs productivités au sein de l’entreprise.

L’appellation “SCRUM” signifie « mêlée » et s’inspire ouvertement du rugby, un sport dont les équipes doivent bien viser dans la même direction.

Scrum établit un cadre visant à faciliter la mise en œuvre rapide et efficace des projets de développement. Pour appliquer avec succès ce cadre, il est fortement recommandé de s’intéresser à ces trois bases : 

  • La transparence qui vise à s’assurer que les parties prenantes (équipes projet, managers et utilisateurs) parlent un langage commun et se comprennent entre elles tout en bénéficiant de toutes les informations nécessaires à la compréhension du projet.
  • L’inspection pour appliquer des évaluations régulières pour s’assurer que le développement répond toujours aux exigences des clients et ne s’en écarte pas.
  • L’adaptabilité est le dernier pilier qui porte bien son nom. Quel est son objectif ? Si la phase d’inspection identifie des écarts par rapport aux résultats à atteindre, modifier le cours du projet. 

Les rôles SCRUM :

Pour pouvoir adopter cette méthode, il est indispensable d’avoir une équipe bien complète et aux rôles bien définis. Voici les trois rôles qui la composent principalement :  

  • Product Owner : Responsable de fournir les exigences du projet.
  • Scrum master : dirige l’équipe vers un développement du produit réussi, veille sur la protection de l’équipe et permet à chacun de se concentrer sur ses tâches sans être dérangé.
  • L’équipe de développement : Chaque membre de l’équipe répond à toutes les exigences techniques nécessaires à la livraison du produit (Fonctionnalités développées).

Le lexique SCRUM :

Avant de mieux se lancer dans le monde agile SCRUM, il est important d’avoir une idée sur les concepts suivants schématisant le lexique SCRUM :

  • User stories : Une explication non formelle simple et compréhensible d’une fonctionnalité logicielle écrite du point de vue de l’utilisateur final. La user story doit respecter une certaine forme. 

Le but d’une user story est de définir comment un travail ajoute de la valeur à un client, comme le montre l’exemple suivant :

“En tant que A, je veux B dans le but de C”

A représente un type d’utilisateur

B représente une fonctionnalité

C représente l’objectif de la fonctionnalité, le bénéfice qu’en tire l’utilisateur.

  • Sprints :  itérations en français. Ils sont généralement de courts intervalles de temps allant de 2 jusqu’à 4 semaines, pendant lesquels l’équipe conçoit, réalise, développe et teste de nouvelles fonctionnalités ou user stories du produit. À la fin du sprint, le produit est potentiellement livrable, mais surtout, il est démontrable aux parties prenantes.

Pour un bon suivi de l’état d’avancement du sprint en cours, il est important de passer par une représentation graphique permettant d’avoir une simulation sur l’avancement du projet, d’où vient la notion Burndown Chart.

  • Burndown Chart : Sous la forme d’une représentation graphique, il permet d’avoir une idée sur l’état d’avancement du sprint en cours. Ce graphique est simple, il représente la charge de travail restante, généralement les heures restant à faire dans un sprint, au fil des jours. Pour dessiner ce graphique, il suffit de mettre à jour le backlog de sprint (par exemple, daily scrum). C’est un indicateur de mesure qui montre le travail restant sur une période donnée.
  • Definition of Done : Une liste de critères à vérifier, afin de déterminer si les user stories ou tickets sont vraiment terminés.
  • Definition of Ready : Une liste d’éléments qui doivent être inclus dans la user story à développer. Elle doit répondre à la question : Pourquoi ? Comment ?  Ou quoi  ? Combien ça coûte ?

Les cérémonies SCRUM :

Les cérémonies Scrum fournissent un cadre qui regroupe les différents membres de l’équipe agile et leur permettent de travailler de manière structurée, de définir des attentes, de travailler ensemble efficacement. Elles permettent de partager les progrès de l’équipe et finalement produire des résultats. 

Ce paragraphe se concentre sur comment effectuer les quatre cérémonies Scrum et qui sont les personnes impliquées à chaque étape. Nous allons également vous fournir des conseils et des meilleures pratiques pour réussir à chaque fois : 

  • Planification de sprint (ou Sprint planning) : C’est une étape primordiale lors de chaque projet scrum, prévu le premier jour du sprint, cette étape consiste à prioriser les tâches qui seront développées tout au long du sprint.

Cette cérémonie qui dure globalement 2h consiste à déterminer principalement l’objectif du sprint, Le backlog produit est analysé par les participants, qui vont faire en sorte d’échanger et décider les fonctionnalités qu’ils s’engagent à livrer à la fin du sprint.

  • Mêlée quotidienne (daily standup) : Réunion quotidienne qui se déroule debout et qui ne dépasse pas 15 min, son but est l’implication de chaque membre de l’équipe, en prenant la parole pour communiquer au reste trois points essentiels :
  • Le travail effectué hier
  • Le travail d’aujourd’hui
  • Les points bloquants si besoin

Parmi les objectifs du daily c’est d’avoir une vision globale sur l’état d’avancement du projet, en circulant les informations importantes tout en ayant une réactivité entre les différents membres de l’équipe.

Il est indispensable d’adopter les bonnes pratiques afin d’assurer un bon déroulement du daily, d’une part, il faut respecter le temps accordé pour chaque membre et d’autre part, il est impératif que toute l’équipe reste vigilante en gardant l’attention lors du speech.

  • Sprint review : c’est l’étape où l’équipe présente une démonstration de ses livrables (fonctionnalités développées) aux parties prenantes, afin de s’assurer que le produit final répond parfaitement aux besoins des clients.

Ce review permet d’actualiser le backlog en faisant un bilan du sprint qui vient de s’achever et ajouter de nouvelles user stories si nécessaires.

  • Sprint retrospective : c’est la dernière réunion pour clôturer le sprint, elle s’organise juste après le sprint review et avant de passer au nouveau sprint, l’équipe se réunit afin d’identifier les améliorations à suivre pour le prochain sprint, discuter notamment des choses qui vont bien, des choses qui pourraient aller mieux et quelques suggestions de changements.

Artéfacts SCRUM :

Le concept artefact fait référence à un produit ou service dont une partie au minimum a été modifié par une personne, Les artefacts SCRUM sont basés sur un ensemble de valeurs, de principes et de pratiques homogènes afin de constituer la base de la philosophie agile. 

 On cite généralement trois artefacts classiques et 1 artefact de transparence :

  • Product backlog : le product backlog est préparé lors de la première cérémonie, c’est un premier draft afin de lister tous les besoins du client. C’est le PO qui est responsable du product backlog, mais l’équipe de projet est responsable du choix des user stories à exécuter lors de chaque sprint.
  • Sprint backlog : C’est une version bien détaillée du product backlog, dans le but de fixer l’objectif du sprint et notamment la progression du projet, Il peut être géré sous la forme d’un tableau de gestion de tâches, grâce à un tableau Kanban par exemple.
  • Product Increment : correspond à un ensemble d’éléments du backlog du produit qui ont été complétés pendant le sprint en cours,

Estimations des exigences :

Après avoir défini le product backlog, il va falloir trouver un moyen pour estimer l’ensemble des fonctionnalités par l’équipe de développement afin de permettre les futurs engagements de cette dernière. Impliquant plusieurs développeurs, où intervient le Planning Poker , ce dernier est sous la forme d’un jeu permettant de mettre à profit les expériences de chacun et de parvenir rapidement à une estimation optimale et objective. Avant ou pendant les estimations, le Product Owner pourra être sollicité afin de répondre aux questions de l’équipe de développement. À ce stade, le besoin pourra être approfondi, mais sans aller trop loin (il s’agit simplement d’estimer le coût de chaque exigence). La conception détaillée se fera pendant les itérations (sprints).

L’intérêt général du planning poker est que chacun soit libre de s’exprimer comme bon lui semble.

Outils SCRUM :

Même si l’adoption de la gestion de projet Agile présente de nombreux avantages, la transition vers une nouvelle façon de gérer les projets peut s’avérer difficile, c’est la raison pour laquelle il est important de faire un bon choix dès le début sur l’outil dont on souhaite faire la gestion de notre projet.  Dans cet article je vais vous parler de l’outil JIRA, qui est l’un des outils de gestion des tâches les plus puissants du secteur. Et c’est l’une des raisons pour lesquelles les développeurs l’adorent.

Pour cette raison, de diverses équipes utilisent Jira pour suivre leurs projets en utilisant cette technique de développement agile.

En fait, Jira est parfait pour les équipes qui utilisent Scrum.

Les tableaux Scrum sont utilisés pour planifier le travail d’équipe et gérer le backlog. Les Scrum masters utilisent généralement des tableaux pour suivre les sprints en cours et planifier les futurs sprints. La méthode Scrum convient aux grands projets où des itérations doivent être définies dans la section projet pour obtenir le produit final.  

Methode Scrum
Figure schématisant le processus Scrum

Les sujets liés à la méthode agile vous intéressent ? Abonnez-vous à notre Newsletter pour recevoir en avant-première tous nos contenus tech et data science.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Tag de l'article :

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone

S'inscrire à la JPO :

Vous souhaitez recevoir notre newsletter data 💌 hebdomadaire ?