JPO : Webinar d'information sur nos formations → RDV mardi à 17h30.

Les enjeux numériques trop peu présents dans la campagne présidentielle selon des associations du secteur

presidentielle numerique

A quelques mois du scrutin présidentiel, syndicats et associations spécialisées dans le numérique appellent les candidats à s’emparer davantage des questions du digital. 

La pandémie de Covid-19, a mis en lumière notre dépendance au numérique et les récentes attaques informatiques ont révélé nos besoins en cybersécurité. De même, la liste des licornes françaises, ces startups valorisées à plus d’un milliard de dollars, continue de s’allonger. Citées par Euractiv, un réseau de médias européen, les associations Numéum, Renaissance Numérique, Agora 41 ou encore le Cercle de la Donnée, urgent les candidats à la présidentielle à inclure davantage le numérique dans leur propositions

Le numérique encore trop absent des débats à la présidentielle

«Nous vivons une révolution technologique inouïe […] Ça change partout dans le monde et dans ce débat présidentiel qui s’annonce, personne n’en parle » déplorait Edouard Philippe sur France 2. 

L’ancien premier ministre n’est pas le seul à faire ce constat. Pour Numeum, les candidats auront besoin du numérique pour permettre à leurs autres mesures de réussir.  La fédération des acteurs du numérique née récemment de la fusion de Syntec Numérique et Tech in France, propose d’ailleurs 20 propositions d’actions pour un numérique engagé, responsable et utile en 2022. 

De son côté Renaissance Numérique propose en ce moment un cycle de rencontres “Débat Numérique 2022” avec comme sujets principaux: comment reprendre la main sur l’espace public en ligne? Le numérique au service de la sécurité et le numérique peut-il inspirer notre démocratie?  

Enfin Agora41 et le Cercle de la Donnée ont présenté un rapport le 25 janvier dernier à l’institut Diderot un rapport portant sur la reconquête de la souveraineté numérique

La souveraineté numérique, seul ingrédient data des discours de campagne?

L’esprit général de la campagne tourne autour de la souveraineté et de la reprise du contrôle » explique le président de Renaissance numérique à EURACTIV.

Le site mentionne notamment Hervé Morin, conseiller en charge des questions d’innovation et de souveraineté auprès de Valérie Pécresse,  qui dénonçait le 22 janvier dernier « l’immense défaillance d’Emmanuel Macron » dans le choix de la France de « confier la totalité de nos données de santé à Microsoft » au sein du très décrié Health Data Hub. Jean Luc Mélenchon de son côté, dit ne pas être d’accord “pour que Microsoft équipe la Défense”  

Mais sur la souveraineté numérique aussi les associations estiment que la réflexion ne vas pas assez loin. Dans leur rapport « souveraineté numérique: essai pour une reconquête”, Le Cercle de la donnée et Agora 41 estiment qu’en matière de numérique, nous sommes ‘en situation de dépendance ou de vassalité envers des pays ou acteurs extra-européens”. Pour sortir de cette dépendance l’étude propose deux axes de réflexion: premièrement, la question de la compréhension réelle des enjeux numériques et de leurs traductions numériques par les citoyens. Deuxièmement, l’élaboration au niveau européen de cadres réglementaires tenant compte de la nécessité de promouvoir une conception européenne du cyberespace et affirmant la prise en compte des valeurs et du droit européen. 

Dans leur rapport, les deux associations appellent notamment à l’encouragement de la formation continue, pour diffuser largement dans l’entreprise et dans l’administration une culture numérique robuste, capable de conduire à des choix éclairés dans le domaine.

Vous souhaitez vous aussi développer votre culture numérique, découvrez nos formations aux métiers de la Data. 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Tag de l'article :

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone

S'inscrire à la JPO :

Vous souhaitez recevoir notre newsletter data 💌 hebdomadaire ?