JPO : Webinar d'information sur nos formations → RDV mardi à 17h30.

Les tendances prometteuses de l’EdTech en 2022

L’éducation en ligne, très prisée depuis la crise du Coronavirus, est en plein développement dans le monde professionnel comme dans nos vies personnelles. Elle bénéficie de toutes les innovations liées à la réalité étendue et à l’intelligence artificielle.

La pandémie de coronavirus a fortement développé l’enseignement en ligne Depuis, le secteur surfe sur plusieurs tendances impliquant innovation et technologie de pointe. Il devrait bénéficier d’une croissance de 15% par an jusqu’en 2025 pour atteindre un valeur de 50 milliards de dollars selon le site américain Forbes. 

Le E-learning, efficace dans les entreprises

Comme chez les particuliers, le E-learning s’est fortement développé au sein des entreprises. Selon une étude réalisée par IBM, le e-learning en entreprise permet aux apprenants d’absorber jusqu’à cinq fois plus de contenu que lors d’une session de formation en présentiel. Une solution qui présente des avantages économiques pour les entreprises car elle divise les coûts par trois. L’étude mentionne une économie de 200 millions de dollars au niveau mondial. Du côté des employés, le e-learning permet de suivre leur formation de manière flexible et en fonction de leur emploi du temps. En ligne, ces formations peuvent être suivies sur site comme en télétravail, ce qui renforce d’autant plus leur aspect flexible. 

L’innovation technologique qui nous entoure renforce ce besoin de formation. Tous secteurs confondus, les professionnels doivent régulièrement mettre à jour leur compétences, sous peine de perdre en compétitivité, et rester sur le carreau. C’est d’ailleurs, l’objectif de nombreux apprenants de DataScientest, qui suivent des formations data sur-mesure en entreprise. 

Apprendre sur son temps libre, et découvrir un nouveau métier

Le e-learning nous permet aujourd’hui d’apprendre sur notre temps libre. Le succès de Duolingo, une application mobile permettant d’apprendre une langue étrangère en y consacrant quelques minutes par jour en est un bon exemple. Mais il est également possible d’apprendre beaucoup d’autres choses sur son smartphone, comme comme le piano, avec Simply Piano. Le E-learning permet également de découvrir un nouveau métier en parallèle de son poste actuel. Pour vous former aux métiers de la Data, vous connaissez peut-être déjà les formations de DataScientest. Il existe également de nombreuses plateformes qui vous permettront de vous ouvrir à des métiers que vous pensiez jusque-là inaccessibles. Domestika en est un bon exemple, cette plateforme espagnole basée sur une communauté créative, vous permet aussi bien d’apprendre à coudre que de devenir un pro de Photoshop. 

La réalité étendue pour une formation sans risque et de l’évasion

La réalité étendue, qui englobe la réalité virtuelle (VR), la réalité augmentée (AR) et la rélité mélangée (MR) promet un enseignement plus immersif et interactif. Un aspect essentiel à l’heure où notre capacité de concentration s’amenuise. Réduite à 8 petites secondes par nos nouvelles habitudes de consommation ultra rapide d’information. La réalité virtuelle permet aujourd’hui aux professionnels comme aux particuliers de s’entraîner dans les conditions du réel. En chirurgie par exemple, elle permet de réaliser des opérations virtuelles complexes, sans engager de risque pour un patient. Les pompiers utilisent la VR pour s’entraîner à combattre des incendies sans se mettre en danger. Grâce à l’application VirtualSpeech, les orateurs en herbe pourront s’entraîner à prendre la parole en public sans risquer d’être la risée de leurs collègues. De leur côté, les professeurs pourront emmener leurs élèves dans 360 villes différentes sans quitter leur classe grâce à l’application VR Expéditions. 

L’intelligence artificielle au service de l’enseignement

L’IA a également révolutionné l’enseignement. Elle permet aujourd’hui l’automatisation des tâches répétitives de l’enseignant comme la correction de copies, mais offre aussi un enseignement plus personnalisé. Altitude Learning, un programme créé par un ingénieur de Google et financé en partie par Facebook, utilise l’IA pour suggérer des parcours d’apprentissage personnalisés pour les élèves d’école primaire. Grâce au concept de  l’apprentissage adaptatif, l’IA permet d’adapter automatiquement les programmes scolaires pour mieux répondre aux besoins des élèves au fur et à mesure de de leur progression. Enfin, en Chine, des écoles ont même mis en place un système de reconnaissance faciale qui mesure la concentration des élèves en scannant leur visage avec des caméras équipées d’algorithmes  de computer vision. 

Le nano-learning, du snack learning à volonté

Forbes met également en avant un nouveau concept d’EdTech qui propose des micro-cours que l’on peut consulter à volonté et selon nos besoins. Ces micro contenus peuvent notamment s’insérer dans nos messageries personnelles ou nos réseaux sociaux. Cela peut s’appliquer à tout un ensemble de données qui ne sont pas forcément utiles à retenir sur la durée mais dont on a besoin. Pensez à une recette de cuisine. Si vous n’êtes pas pâtissier professionnel, vous aurez besoin de votre livre de recettes pour retrouver la liste des ingrédients de vôtre gâteau. Bientôt, celle-ci apparaîtra sûrement  dans une conversation Whatsapp. 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Tag de l'article :

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone

S'inscrire à la JPO :

Vous souhaitez recevoir notre newsletter data 💌 hebdomadaire ?