JPO : Webinar d'information sur nos formations → RDV mardi à 17h30.

Qu’est ce que la méthode agile ?

Methode Agile

Dans les méthodes dites traditionnelles, vous trouverez principalement des projets non-itératifs, c'est -à -dire non répétitifs. Les méthodes agiles quant à elles, partent d'un principe itératif et adoptif qui répondent aux besoins bien définis et évolutifs des clients. Ce manifeste ne convient pas aux entreprises fortement hiérarchisées, comme les grands groupes.

L’idée est de fixer le premier objectif à court terme. Il est contre-productif de spécifier et de planifier l’ensemble du produit (approche prédictive) et de définir largement son périmètre et ses objectifs avant de développer le produit.

L’approche agile est considérée comme une meilleure façon de gérer votre projet et de vous aider à décomposer votre projet en logiciel opérationnel pour améliorer la satisfaction du client final du logiciel développé. 

Le manifeste agile repose essentiellement sur quatre valeurs fondamentales : l’individu et interactions plutôt que processus. Les fonctionnalités opérationnelles plutôt que documentation exhaustive. La Collaboration avec le client plutôt que la contractualisation des relations. L’Acceptation du changement plutôt que la conformité aux plans.

À travers les valeurs citées précédemment, 12 principes découlent :

  • La priorité est la satisfaction du client par la livraison d’un produit de haute qualité.
  • Accepter d’une façon favorable les demandes de changement des clients, Plus le client se sent important et impliqué dans le projet, plus il sera toujours fidèle à l’entreprise.
  • Livrer des versions et des fonctionnalités opérationnelles du produit.
  • Garantir une coopération permanente entre le client et l’équipe projet tout au long du projet.
  • Assurer aux personnes motivées un bon environnement de travail ; support et outils nécessaires pour une bonne réalisation de travail.
  • Entamer des discussions face à face pour échanger des informations entre les membres d’équipe.
  • Mesurer l’état d’avancement du projet en matière de fonctionnalité opérationnelle de l’application.
  • Les processus Agiles encouragent un rythme de développement soutenable ; les développeurs et les utilisateurs doivent maintenir un rythme constant.
  • Avec une technologie exceptionnelle La conception améliore l’agilité ; comme il existe toujours de nouvelles versions de technologies qui sont mises en place, L’équipe agile doit penser à prendre en considération toutes les migrations (changements) à chaque fois.
  • Être simple en minimisant la quantité de travail inutile, afin de garantir une évolutivité du système.
  • Être en mesure d’avoir des équipes auto-organisées et les responsabiliser.
  • Les équipes réfléchissent régulièrement aux moyens d’être plus efficaces. Ensuite, ajuster le comportement et changer en conséquence.

Pour intervenir suite aux changements imprévus des clients qui peuvent survenir, suite à une non-satisfaction ou une ambiguïté en matière de modules développés, les méthodes agiles fonctionnent avec des itérations ou appelé également Sprints, dans le but de vérifier l’état d’avancement du projet et obtenir des retours des clients. Dans les méthodes agiles le projet est découpé en sprint pour avancer au fur et à mesure dans le temps, le sprint quant à lui est une période qui dure de 2 à 4 semaines où des fonctionnalités notamment des tâches et sous tâches vont être développées.

Quels sont les différents rôles en méthode Agile ?

Pour adopter de l’agilité au sein d’un organisme, il est primordial de définir trois rôles :

Le product owner (PO) :

Il est responsable de succès du projet, il priorise la liste des fonctionnalités, prend le relais pour animer la réunion de la planification du sprint et enfin accepte ou rejette les fonctionnalités développées. Afin d’être qualifié en tant que PO il faut des années d’expériences.

Le Scrum Master :

À ne pas confondre avec le chef de projet, c’est un animateur du Daily meeting (Réunion quotidienne de 15min), il fait en sorte que l’équipe de développement soit homogène et pleinement opérationnelle, il protège l’équipe de toutes les interférences extérieures et facilite la communication en interne.

L’équipe de développement :

Auto-gérée donc automatiquement pas de hiérarchie interne, elle est responsable de mettre en œuvre des solutions techniques, tout en maintenant les spécifications détaillées du projet, et finalement préparer une version livrable.

L’application de ce manifeste agile peut se décliner en plusieurs types dont le plus connu est Scrum, par ailleurs il existe d’autres types comme le RUP, XP programming ou encore le Feature Driven Development (FDD), le RAD ainsi que le DSDM. Toutes ces différentes méthodes répondent toutes à des problématiques de développement différentes, donc le choix revient relativement au besoin principal de l’entreprise, en revanche il est important de pondérer les critères suivants :

  • Besoin rapide de livrer le produit.
  • Imprévisibilité des besoins des clients.
  • Nécessité de changements fréquents.
  • Présence du client final pour collecter les retours immédiat.
Facebook
Twitter
LinkedIn

Tag de l'article :

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone

S'inscrire à la JPO :

Vous souhaitez recevoir notre newsletter data 💌 hebdomadaire ?