JPO : Webinar d'information sur nos formations → RDV mardi à 17h30.

« Tech is not only for men » : Les femmes qui ont fait avancer la technologie

Femme data

Avec la persistance de la domination masculine dans le secteur de la technologie, il est facile d'oublier à quel point les femmes ont joué un rôle déterminant dans son développement depuis ses origines, il y a environ 300 ans. Malgré le barrage constant d'obstacles, les femmes ont persévéré pour que leurs travaux soient reconnus et largement utilisés, si bien que nombre des pionniers des débuts de la programmation informatique sont des femmes.

Les origines des femmes dans la technologie remontent aux années 1700, lorsque Nicole-Reine Lepautre, mathématicienne et astronome française, a prédit le retour de la comète de Halley le 13 avril 1759, elle a été presque exacte lorsque la comète est arrivée le 13 mars 1759.

Les femmes et la technologie au XIXe siècle

Les années 1800 ont été marquées par de nombreux obstacles pour les femmes dans le domaine des sciences et des technologies de l’information et de la communication (STIM). L’un des obstacles les plus choquants était la contradiction entre le fait que les universités étaient ouvertes aux femmes, qu’il y avait des cours d’informatique pour les femmes et des postes d’enseignants disponibles pour les femmes, et le fait que les femmes membres du corps enseignant des universités étaient obligées de démissionner si elles se mariaient. 

Parmi les autres femmes pionnières des années 1800, citons Maria Mitchell, première scientifique américaine à découvrir une comète, Anna Winlock, qui a participé à la production de données astronomiques à Harvard, et Henrietta Swan Leavitt, qui aurait découvert les étoiles variables céphéides, contribuant ainsi à expliquer l’expansion de l’univers.

Les femmes et la technologie au XXe siècle

Des facteurs tels que l’impact de la révolution industrielle dans la seconde moitié du XIXe siècle ainsi que la Première et la Deuxième Guerre Mondiale ont fait que les femmes ont eu beaucoup d’interactions avec la technologie dans les années 1900. De nombreuses femmes ont acquis une expérience dans les débuts de l’ingénierie en travaillant avec des machines dans de grandes usines et comme opératrices téléphoniques. 

Les femmes et la technologie au XXIe siècle

Aujourd’hui, des efforts sont faits pour promouvoir les femmes dans le secteur des technologies, mais le terme est devenu un peu un mot à la mode et il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant d’atteindre la parité hommes-femmes dans ce secteur.

En effet, selon The Guardian, malgré les efforts déployés par l’ensemble du secteur, les rapports sur les écarts de rémunération entre les sexes, les conférences TED et les campagnes visant à encourager les filles à étudier les disciplines scientifiques à l’école et à l’université, le pourcentage de femmes employées dans le secteur des technologies au Royaume-Uni a à peine évolué, passant de 15,7 % en 2009 à 17 % aujourd’hui. Et les femmes n’occupent que 10 % des postes de direction dans le secteur.

De manière générale, on estime que 19 % seulement des femmes travaillent dans le secteur des technologies et qu’en Europe, 15 % seulement des jeunes entreprises sont fondées ou cofondées par des femmes.

Pourtant, cette année, au Web Summit, le plus grand événement technologique d’Europe, les femmes étaient aussi nombreuses que les hommes – 50,5 % des participants – pour la première fois en dix ans d’existence.

Il est clair que l’intérêt des femmes pour le secteur de la technologie est élevé, mais l’industrie semble être en retard sur les autres dans ses efforts pour recruter, promouvoir et mettre en valeur les femmes.

Certaines entreprises sont pourtant déterminées à renverser la tendance. C’est le cas de Depop, l’application de la mode d’occasion, où 57 % de l’équipe de direction est composée de femmes. Remo Gettini, directeur de la technologie, a travaillé avec un organisme de formation pour recruter des femmes ingénieurs prometteuses. Plus d’un tiers de ses diplômés sont des femmes, et nombre d’entre elles ont ensuite travaillé pour des marques telles que Deloitte, Google, la BBC et le Financial Times.

Sarah Luxford, associée dans le domaine des données numériques et de la technologie chez GatenbySanderson, spécialiste du recrutement de cadres, pense qu’il faut un changement plus large et systématique, pour s’attaquer aux attitudes persistantes selon lesquelles la place d’une femme est à la maison.

« Pour moi, il s’agit de questions socio-économiques ainsi que de l’infrastructure. Il y a aussi ce grand mythe selon lequel pour travailler dans la technologie, il faut être un technicien. En fait, le secteur a besoin de compétences différentes, qu’il s’agisse de gestion de programmes, de finances ou d’opérations. »

Il y a quelques années, alors qu’elle travaillait dans un cabinet de chasseurs de têtes, Mme Luxford a été frustrée par le manque de femmes présélectionnées pour des postes de direction. Pour comprendre les obstacles et savoir comment les surmonter, elle s’est rendue dans la Silicon Valley, près de San Francisco, pour interviewer 50 des meilleures femmes travaillant dans le domaine de la technologie.

« Il en est ressorti que les femmes devaient posséder les bonnes compétences numériques, s’assurer qu’un mentorat solide était en place, examiner le financement des fondateurs [d’entreprises], augmenter le nombre d’investisseurs en capital-risque et d’investisseurs providentiels de sexe féminin, [promouvoir] les meilleures pratiques dans leur ensemble et modifier le mandat des membres du conseil d’administration et des directeurs non exécutifs pour favoriser la diversité. »

Forte de ces connaissances, Luxford a ensuite cofondé Women in Tech en 2016. Elle compte désormais 5 500 membres au Royaume-Uni et travaille avec les organisations, le gouvernement et les femmes pour inspirer le changement.

La technologie est une carrière brillante pour tout le monde, y compris pour les femmes.

Nombre d’articles clament que les femmes n’ont pas besoin de cocher toutes les cases avant de postuler pour un emploi ; pourtant, les femmes ont tendance à postuler pour un rôle si elles pensent qu’elles répondent à 100 % des qualifications, alors que les hommes lèvent volontiers la main quand ils répondent à 60 %. 

Pour de nombreuses personnes, en particulier les femmes, l’idée de travailler dans le secteur des technologies est intimidante. Habituellement, les articles qui obtiennent le plus d’attention et de publicité sont ceux qui mettent en scène des génies de la technologie, tels qu’Elon Musk et Steve Jobs (qui ne sont pas très proches). D’autant plus que la culture pop a tendance à dépeindre le stéréotype de l’homme célibataire, ou de la startup dirigée par un homme, travaillant furieusement à l’ordinateur, codant jusque tard dans la nuit.

Pourtant, la technologie devient le moteur de tout. Les supermarchés sont maintenant des entreprises technologiques, même la modélisation statistique nécessaire pour lutter contre le Covid-19 est basée sur la technologie. Le monde est rempli de problèmes à résoudre et plus les équipes qui les résolvent sont diversifiées, meilleurs seront les résultats pour les entreprises, les gouvernements et l’humanité.

Les entreprises technologiques ont besoin de rôles qui dépassent les compétences techniques : les postes de chefs de produit, de responsables de la réussite des clients et de responsables de la croissance sont courants (et nécessaires), et il n’est pas nécessaire d’apprendre à coder ou d’inventer une nouvelle application pour y postuler.

Ajoutons également que travailler dans le domaine de la tech est un cadre idéal pour les femmes qui souhaitent gérer l’organisation de leur temps avec une flexibilité importante, la possibilité d’être plus indépendant, un travail rémunérateur et une véritable évolution professionnelle. Par-dessus tout, l’opportunité d’une société plus ouverte avec une réduction de inégalités sociales qui vient briser les stéréotypes.

Vous souhaitez vous lancer dans la tech, n’hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions vous accompagner dans votre projet de carrière !

Facebook
Twitter
LinkedIn

Tag de l'article :

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone

S'inscrire à la JPO :

Vous souhaitez recevoir notre newsletter data 💌 hebdomadaire ?