JPO : Webinar d'information sur nos formations → RDV mardi à 17h30.

Vie privée: Quelles alternatives à Google Analytics?

Google Analytics

L’outil d’analyse d’audience de Google vient de se faire épingler par la CNIL pour non-respect du RGPD. Il existe des outils alternatifs assurant le respect des données personnelles, mais ils sont payants. 

Après l’autorité de protection des données autrichienne, c’était au tour de la CNIL son équivalent français d’épingler un gestionnaire de site français pour son utilisation frauduleuse de Google Analytics. En cause, le transfert d’un identifiant unique relatif à l’internaute vers les serveurs de Google aux Etats-Unis et qui constitue une brèche dans le respect du Règlement général sur la protection des données (RGPD). 

Vous utilisez Google Analytics, prenez garde !

Suite à plusieurs plaintes, les grands acteurs du e-commerce français (Auchan, Décathlon, ou encore Sephora) ont également reçu une mise en demeure rapporte le Blog du Modérateur. Le site met également en garde l’ensemble des acteurs du web utilisant Google Analytics. “Si vous utilisez Google Analytics, vous pourriez estimer que cette décision n’a pas (encore) d’impact sur votre site, puisque vous n’avez pas reçu de mise en demeure. Mais cela ne veut pas dire que votre usage est légal.” explique le blog. En effet, il suffirait qu’un internaute porte plainte auprès de la CNIL pour mettre le gestionnaire du site dans la panade. Il est donc important de bien vérifier les données que vous envoyez à Google, mais vous pouvez également choisir d’utiliser un outil d’analyse d’audience alternatif. 

Les alternatives à Google Analytics

Vous souhaitez opter pour une solution alternative à Google Analytics, sachez que la CNIL publie toute une liste de recommandations et de solutions pour respecter au mieux le RGPD. Parmi elles, le Blog du Modérateur met en avant Matomo et AT Internet. La première assure un stockage de données au sein de l’Union Européenne et un outil respectueux de données et de la vie privée. C’est aussi un freemium plutôt économique, la version payante ne revient qu’à 19€ par mois. Le deuxième est également assuré conforme au RGPD, et bénéficie d’une exemption CNIL pour être en totale conformité avec les mesures relatives aux cookies, traceurs, etc. Pour utiliser cet outil, comptez 355 € par mois pour toutes les fonctionnalités de base : tableaux de bord, analyse e-commerce et exploration de données. Fantom Analytics un troisième outil alternatif qui s’annonce “sans compromis” propose lui une tarification en rapport avec le volume de page web, allant de 14$ par mois pour 100,000 pages vues. Comme dit Paul Jarvis son fondateur: “Tous ces produits gratuits que nous utilisons et aimons, nous ne les payons pas avec de l’argent, nous les payons avec des données et de la vie privée”. Une phrase à méditer donc…. 

Facebook
Twitter
LinkedIn

Tag de l'article :

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone

S'inscrire à la JPO :

Vous souhaitez recevoir notre newsletter data 💌 hebdomadaire ?