JPO : Webinar d'information sur nos formations → RDV mardi à 17h30.

Data Leak ou fuite de données : comment s’en prémunir ?

Bien que les termes « violation de données » et « fuite de données » soient souvent utilisés de manière interchangeable, il s’agit de deux types d’exposition aux données distincts :

  • Une violation de données se produit lorsqu’une attaque réussie parvient à sécuriser des informations sensibles.
  • Une fuite de données ne nécessite pas de cyberattaque et découle généralement de mauvaises pratiques en matière de sécurité des données ou d’une action ou inaction accidentelle d’une personne.

Si un cybercriminel identifie une fuite de données, les données exposées pourraient être utilisées pour élaborer une stratégie de cyberattaque réussie.

Pourquoi Data Leak se produisent-elles ?

Pour comprendre pourquoi les Data Leaks se produisent, nous devons prendre du recul et comprendre comment les informations sont générées, manipulées et utilisées. De nos jours, il est presque évident qu’un ensemble de données sensibles considérable existe et que les entreprises les utilisent.

Lorsque nous examinons la sécurité de l’information, il apparaît clairement que l’organisation d’un processus résilient est difficile à l’échelle. Les lacunes opérationnelles, les erreurs de processus et une mauvaise sensibilisation à la cybersécurité peuvent conduire à des actifs vulnérables, ce qui entraîne des fuites de données. 

Les avantages et les risques des données numériques sont les mêmes. Les données numériques peuvent être reproduites à moindre coût et sans dégradation. Les organisations disposent de nombreuses copies de données de production qui comprennent des données clients, des secrets commerciaux et d’autres informations sensibles. Les outils de prévention des pertes de données (DLP), l’entreposage, la reprise après sinistre, les environnements de développement et de test, les services d’analyse et les ordinateurs portables que les employés emportent chez eux peuvent tous contenir des copies des données les plus sensibles des entreprises et de celles de ses clients.

Le fait est que de nombreuses copies de données existent et que plus il y a de copies de données, plus le risque que quelque chose ou quelqu’un les expose accidentellement est élevé.

Comment les Data Leaks peuvent-elles être exploitées ?

Les quatre façons courantes d’exploiter les fuites de données sont les suivantes :

  • L’ingénierie sociale

Les opérations d’ingénierie sociale les plus efficaces sont connues sous le nom de spearphishing. 

  • Le Doxxing

Les informations personnellement identifiables (IPI) peuvent être utilisées à d’autres fins que la fraude à la carte de crédit. 

  • Surveillance et renseignement

Les données psychographiques ont de nombreux usages. Leur objectif même est de prédire et de façonner les opinions. Les campagnes politiques les utilisent pour gagner des voix et les entreprises pour gagner des clients.

  • Perturbation

Les fuites de données peuvent être utilisées pour ralentir ou arrêter les activités d’une entreprise et exposer des informations sensibles au public. Les informations exposées dans une fuite de données peuvent avoir des conséquences dramatiques pour le gouvernement, les entreprises et les individus.

Comment prévenir les Data Leaks ?

La manière dont les informations sont traitées diffère d’un secteur à l’autre, d’une entreprise à l’autre et même d’une personne à l’autre. Les trois moyens courants de prévenir les fuites de données sont les suivants :

1. Valider les configurations de stockage en cloud

Le stockage cloud devenant de plus en plus courant, la quantité de données qui est transférée dans et hors du stockage cloud augmente de façon exponentielle. Sans processus adéquat, des données sensibles peuvent être exposées dans un environnement non sécurisé. C’est pourquoi les configurations de stockage cloud doivent être validées lors du déploiement et pendant la durée d’hébergement des données sensibles. Les validations continues minimisent le risque de cybersécurité lié à l’exposition des données et peuvent même vous avertir de manière proactive en cas d’accès public.

2. Automatiser les contrôles de processus

À une échelle suffisamment grande, la validation devient difficile à contrôler. Les ordinateurs sont bien meilleurs que les personnes pour maintenir l’uniformité. Les contrôles de processus automatisés doivent agir comme une documentation exécutable qui garantit que tout le stockage cloud est sécurisé et le reste.

3. Surveiller les risques liés aux tiers

Les fournisseurs peuvent exposer les informations d’une entreprise. Même si l’entreprise n’est pas directement responsable, elle sera toujours tenu responsable de la fuite de données aux yeux des clients et souvent des régulateurs. C’est pourquoi l’évaluation de l’exposition aux risques liés aux tiers, est aussi importante que la cybersécurité interne et la gestion des risques liés à l’information.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Tag de l'article :

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone

S'inscrire à la JPO :

Vous souhaitez recevoir notre newsletter data 💌 hebdomadaire ?