JPO : Webinar d'information sur nos formations → RDV mardi à 17h30.

Formation Agile : comment maîtriser la méthode de développement ?

Methode Agile

Dans le domaine du développement logiciel, la vitesse et la flexibilité sont devenues des impératifs. Les projets doivent être finalisés dans des délais très courts, tout en s’adaptant en temps réel aux besoins changeants des clients.

Les équipes de développeurs doivent être capables de gérer l’incertitude, tout en gardant leurs repères et en produisant constamment un travail exemplaire.

Afin de répondre à ces strictes exigences, les organisations recherchent constamment des méthodes permettant de fluidifier, d’accélérer et d’améliorer le travail des équipes de développeurs.

L’une de ces approches est la méthode Agile, inventée en 2001. Depuis lors, de nombreuses équipes implémentent cette méthodologie pour délivrer un logiciel de meilleure qualité plus efficacement.

Elle implique une collaboration continuelle, des mises à jour et corrections régulières basées sur les retours des clients. Les notions de CI/CD (intégration continue et livraison continue) sont étroitement liées avec la méthode Agile.

L’origine du développement itératif remonte à la fin des années 1950, et les méthodologies employées ont connu de nombreuses évolutions. C’est en 2001 qu’un groupe de développeurs a lancé le mouvement Agile.

Qu'est-ce que le développement Agile ?

Avant tout, Agile est un état d’esprit. Les douze principes de cette méthodologie sont présentés dans le « Agile Manifesto ».

Cette approche permet aux équipes de développeurs et à leurs organisations de gagner en agilité et en adaptabilité, d’embrasser le changement et d’apprendre à l’exploiter à leur avantage.

agile-definition

L’une des notions essentielles est qu’avoir les bonnes personnes dans une équipe de développement est bien plus important que d’avoir de bons outils et processus. En combinant les talents et les capacités adéquats, une équipe peut mieux réagir aux difficultés soudaines et aux changements de requêtes de ses clients.

En outre, cette méthode consiste à planifier le développement d’une façon comparable au processus de changement évolutionnaire. Les équipes sont autonomes, et les managers se contentent de les aider à résoudre les problèmes organisationnels. Les équipes délivrent le logiciel aux clients à des intervalles fréquents, pour recevoir leurs retours et adapter les versions suivantes du programme.

L’alignement et la communication, en interne entre les membres de l’équipe et en externe avec les clients, sont une source de feedback indispensable. Ce sont précisément ces retours continuels qui permettent aux équipes de s’organiser et de créer des solutions adaptées aux besoins des clients.

Qu'est-ce que Agile Scrum ?

Une autre méthodologie de développement est Scrum. Elle permet une collaboration efficace entre les membres d’une équipe travaillant sur des projets complexes. Il s’agit d’un type de technologie Agile reposant sur des réunions, des rôles et des outils visant à simplifier la collaboration, la structure et la gestion du workload.

Agile et Scrum sont deux systèmes de gestion de projet similaires, présentant toutefois d’importantes différences. La flexibilité est le grand point fort d’Agile, tandis que Scrum est plus rigide et encourage les équipes cross-fonctionnelles.

scrum-methode

Il est possible d’utiliser les méthodes Agile et Scrum séparément, mais aussi de combiner leurs avantages à travers la méthodologie Agile Scrum. Aujourd’hui, il s’agit de l’usage le plus populaire pour Agile.

La méthodologie Agile Scrum combine l’incrémentalité d’Agile et la décomposition des projets en « sprint » de Scrum. Elle est idéale pour les équipes contraintes de terminer un projet spécifique très rapidement.Chaque itération est constituée de sprints de deux à quatre semaines, dont le but est de construire les fonctionnalités les plus importantes en priorité. Par la suite, des fonctionnalités additionnelles sont ajoutées au produit dans les sprints suivants et ajustés selon les retours des clients.

Les frameworks Agile

Il existe différents frameworks Agile, incorporant des éléments d’intégration, de testing, de planification continue et d’autres formes de développement continu. En comparaison avec les méthodes de développement traditionnelles, les frameworks Agile sont plus légers. Les règles et les pratiques sont minimalistes.

Le framework Scrum est le plus connu. Il permet de décomposer les vastes projets en tâches plus petites, pouvant être complétées via des cycles de développement courts.

De son côté, le framework Crystal est utilisé pour les projets à court terme impliquant des équipes situées dans le même espace de travail. Cette approche n’implique pas de règles fixes.

Le framework Kanban est visuel et incrémental. Sa particularité principale est la transparence du statut des projets, permettant de trier les tâches selon qu’elles soient à faire, en progrès ou complétées.

La Dynamic Systems Development Method (DSDM) est une méthode de gestion de projet et de livraison de projet utilisée par les larges entreprises. Elle suit des processus stricts et rigoureux, pour permettre une solide fondation de gouvernance.

DSDM

Enfin, le développement « feature-driven » est focalisé sur l’équipe de développement. Contrairement aux autres frameworks, le FDD requiert une documentation exhaustive et une organisation stricte.

Agile : une expertise très recherchée en entreprise

La maîtrise d’Agile est une compétence très recherchée, notamment dans les entreprises à la pointe de l’innovation. La plupart des équipes de développement privilégient cette approche aux autres méthodes comme waterfall.

Cela s’applique non seulement au domaine du développement logiciel, mais aussi à d’autres industries. La plupart des entreprises du secteur de la technologie utilisent Agile, et cette tendance va perdurer dans le futur. Il s’agit d’une expertise incontournable pour travailler dans le domaine de la tech.

Agile et la Data Science

La Data Science et l’ingénierie logicielle sont des domaines différents, mais beaucoup d’organisations les abordent de la même manière. Par conséquent, il n’est pas étonnant de voir la méthode Agile utilisée en Data Science. Toutefois, les résultats sont mitigés, car les pratiques Agile sont difficiles à transposer à la Data Science.

Selon une étude de 2017, entre 25% et 50% des équipes Data Science adoptent une approche Agile. Il ne s’agit pas de dénaturer le cycle de la Data Science, mais d’exploiter le processus exploratoire centré autour de l’expérimentation scientifique.

La philosophie sous-jacente d’Agile est la même pour la Data Science que pour les autres industries, mais il existe d’importantes nuances et spécificités.

Une équipe de Data Science Agile doit être pleinement fonctionnelle, et réunir toutes les compétences nécessaires. Elle doit généralement comporter des Data Engineers, des Data Scientists, des analystes métier et un responsable produit.

Par ailleurs, l’équipe doit être en mesure de se manager de manière autonome. Son fonctionnement ne doit pas être dicté par un management de niveau supérieur. Elle doit uniquement avoir une direction à suivre et un environnement propice au succès, et se charger de maintenir son rythme, d’inspecter ses processus et de les améliorer en continu.

En outre, il est préférable de commencer un projet de manière simple et d’itérer rapidement. La principale production d’une équipe de Data Science est les insights. Il est possible de commencer par des rapports statiques et des analyses tirées de la Data Exploration, puis de poursuivre avec des tableaux de bord interactifs.

La mesure et le recueillement du feedback constituent une priorité. Les retours doivent être sollicités auprès des clients, mais aussi capturés à partir des données elles-mêmes en surveillant les performances du modèle.

Par ailleurs, la collaboration est au coeur de la Data Science Agile. Les équipes doivent collaborer et communiquer fréquemment entre elles et avec les clients.

Elles doivent aussi avoir des plans flexibles, et s’adapter aux résultats des expériences et des analyses. Enfin, les équipes doivent se focaliser à la fois sur l’Agilité et sur le cycle de vie de la Data Science.

Comment apprendre à utiliser Agile, doit-on faire une formation Agile ?

Agile s’apprend par la pratique. Tous les experts s’accordent sur ce point. Pour maîtriser cette méthodologie, il est indispensable d’acquérir de l’expérience en travaillant avec des équipes cross-fonctionnelles et de composition diverse.

L’alchimie entre les membres de l’équipe est essentielle pour les entreprises utilisant Agile. Beaucoup de notions s’acquièrent au fil de la collaboration, notamment au travers des réunions quotidiennes et des planifications de sprint.

Il existe une large variété de formations Agile, mais toutes ne se valent pas. Choisir une formation de haute qualité est essentiel, car une formation de piètre facture peut mener à un apprentissage erroné impactant les résultats de vos futurs projets.

Les meilleures formations sont dispensées par des professionnels, dotés d’une expérience avec Agile sur le terrain. Choisissez aussi un organisme avec un taux élevé de satisfaction et d’insertion professionnelle.

Peut-on apprendre en autodidacte ou faut il effectuer une formation agile ?

formation-agile

Vous pouvez apprendre les bases d’Agile en autodidacte. Il existe de nombreux ouvrages permettant de développer une solide compréhension d’Agile et de ses différents frameworks.

Toutefois, la meilleure façon d’apprendre Agile depuis votre domicile et de choisir une formation en ligne. Choisissez de préférence un organisme proposant des prises en main et des interactions, avec un coaching individuel via une plateforme web.

Quelles sont les meilleures formations Agile ?

La Scrum Alliance et la Agile Alliance proposent des cours pour les débutants sur les systèmes et frameworks agiles. De même, Mountain Goat Software propose des formations de haute qualité pour les débutants et les experts.

Il existe des ateliers en ligne pour le framework eXtreme Programming, et des groupes communautaires sur Slack. Vous pouvez aussi choisir un organisme de formation certifié comme DataScientest.

Les coaches Agile peuvent aussi se tourner vers des organismes reconnus mondialement comme ICF (International Coaching Federation) délivrant des cours sur les pratiques de coaching et des certifications professionnelles. De même, ICAgile propose de nombreux cours répartis par domaine de compétences pour les coaches et les ingénieurs Agile.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Tag de l'article :

Poursuivre la lecture

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone

S'inscrire à la JPO :

Vous souhaitez recevoir notre newsletter data 💌 hebdomadaire ?