JPO : Webinar d'information sur nos formations → RDV mardi à 17h30.

L’open banking : le renouveau des banques

open banking

Depuis plusieurs années maintenant, l’industrie bancaire est en pleine mutation. Apparition des néo-banques, digitalisation via l’utilisation d’Internet et des applications mobiles, remplacement des points physiques… Les banques initient désormais une nouvelle révolution avec l’open banking.

L’open banking est l’obligation pour les banques de mettre à disposition une partie de leurs données bancaires à des tiers via un canal de communication pouvant offrir de nouveaux services aux clients. Ce nouveau principe de banque ouverte a été introduit d’une part via la directive européenne DSP2 mais aussi par la maturité de l’offre technologique portée par les API.

Open banking : qu’est-ce-que la directive DSP2 ?

La DSP2 « directive révisée sur les services de paiement (DSP2) » est un texte applicable dans l’Union Européenne afin notamment de « favoriser l’innovation, la concurrence et l’efficience » du marché bancaire : banque, startup « fintech ». La DSP2, transposée en droit français en 2018 par des ordonnances, en plus de renforcer les services aux consommateurs (authentification forte, renforcement de droits…) porte aussi une initiative forte concernant l’ouverture du marché à de nouveaux acteurs en donnant accès aux informations sur les comptes, via un canal de communication sécurisé.

Ce canal de communication sécurisé passe notamment par la technologie API (Application Programming Interface). L’API est une interface informatique mise à disposition par une application pour être utilisée par une autre application, cette interface fonctionne sur la base d’une méthode de communication normalisée (fonctions, classes…). Pour comprendre le fonctionnement d’une API plus en détail , découvrez notre précédent article sur le sujet

Banques : comment profiter de l’open banking ?

Ces communications via API vont permettre de faciliter la création de ponts et de faire bénéficier de nouveaux services aux clients via de nouveaux acteurs voire d’autres marchés : conseiller fiscal, conseiller financier, courtier, assureur… Les premiers concernés par cette révolution sont les banques elles-mêmes qui se doivent de se réinventer  en termes de stratégie commerciale et économique. Quatre stratégies s’offrent aux différents acteurs du monde bancaire :
  • full-service provider : la fourniture de produits et services bancaires se fait de bout en bout en compte propre, sans passer par des intermédiaires, et donc sans API ;
  • open servicing (Baas, bank as a service) : la banque met à disposition son infrastructure et ses services sans s’appuyer sur ses produits, et met à disposition ces services aux autres entreprises via des API. N’importe quelle entreprise, même non issue du secteur bancaire peut ainsi proposer des services bancaires à ses clients grâce aux API mises à disposition;
  • bank as a platform : la banque propose à ses clients les services d’autres acteurs pour enrichir ses propres produits et fidéliser sa clientèle ;
  • Place de marché bancaire : la banque offre une plateforme d’agrégation de services et produits, provenant de son entreprise mais aussi d’autres partenaires. Le client a ainsi accès aux meilleures offres du marché via un seul point d’entrée. La banque propriétaire de la marketplace fidélise sa clientèle, qui bénéficie en contrepartie d’une offre large de produits et services. Les partenaires tiers bénéficient quant à eux d’une meilleure visibilité. Les acteurs peuvent donc se focaliser sur ce qu’ils considèrent leurs valeurs ajoutées au marché.

Quels sont les enjeux de l’open banking ?

La valorisation et la monétisation de cette valeur ajoutée devient clé dans un monde où les taux d’intérêt sont proches du 0 et sont amenés à le rester de manière pérenne. En effet les banques ont toujours été financées sur ces taux, et doivent désormais trouver d’autres facteurs de rentabilité et de croissance à travers d’autres services et produits.

L’intégralité de la mise à disposition des produits et services doit donc passer par ces API amenées par l’open banking.

Derrière ces stratégies se perçoit en pointillé l’importance, et ce quel que soit le modèle, de la maîtrise de la donnée. La data devient clé dans la relation avec le client, via la mise en place de produits personnalisés et de services à valeur ajoutée. La maîtrise des datas clients va devenir un enjeu de conquête, de fidélisation client, en réinventant les services clients et en en créant de nouveaux. D’où la nécessité de bien se former en data science, afin de maîtriser l’analyse et l’exploitation de la donnée, qui prend de plus en plus de valeur dans la stratégie économique des entreprises, quel que soit leur secteur d’activité.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Tag de l'article :

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone

S'inscrire à la JPO :

Vous souhaitez recevoir notre newsletter data 💌 hebdomadaire ?