JPO : Webinar d'information sur nos formations → RDV mardi à 17h30.

Walk Free exploite la Data Science pour lutter contre l’esclavage moderne

L’esclavage moderne concerne près de 50 millions de personnes dans le monde. Bien que certains pays soient plus touchés que d’autres, la lutte contre ce fléau est une affaire dans laquelle tous les gouvernements collaborent entre eux, à des degrés variables. C’est dans dans cet objectif que l’association Walk Free, qui lutte contre l’esclavage moderne depuis 2010, a développé le plus grand dataset existant à ce jour pour mieux comprendre les tenants et aboutissants de l’escalvage moderne dans plus de 170 pays.

Qui est l’association Walk Free ?

Walk Free est une association humanitaire créée par Grace Forrest. Elle est spécialisée dans la collecte de données sur l’esclavagisme moderne à travers le monde. En collaboration avec deux agances onusiennes, l’Organisation Internationale du Travail (OIT) et l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), Walk Free a pu créer la base de données la plus complète sur l’esclavage et le travail forcé à travers le monde. 

Quelles sont les données collectées ?

Le travail de recherche de Walk Free a évalué que 49,6 millions de personnes sont concernées par l’esclavage moderne dans le monde. De plus, les données apportent des détails sur la raison de cette pratique dans chaque pays, en se basant sur des critères comme : la corruption, les conflits, la pauvreté, la discrimination, etc. Ce dataset a permis à Walf Free de développer un algorithme qui permet de définir un Global Slavery Index pour chaque pays étudié, permettant d’évaluer l’impact actuel de l’esclavage. L’évolution de cet indice dans le temps permet également d’identifier des pays sujets à un accroissement de la traite d’êtres humains.

Comment ces données peuvent-elles être exploitées ?

Récemment, Walk Free a entretenu des discussions avec le gouvernement américain pour rappeler l’importance de sa cause. L’association a remis en avant l’importance de sa cause avec l’apparition du Covid-19. La pandémie a touché beaucoup de pays déjà en situation de grande pauvreté, ce qui a fortement renforcé les inégalités déjà présentes. Ces inégalités grandissantes peuvent déboucher sur une recrudescence de l’esclavagisme moderne.

Ces données servent également à déterminer les efforts nécessaires à produire pour aider la population d’un pays. Le Global Slavery Index met aussi en lumière les prises de décisions des différents pays en termes de lois contre l’esclavage ou d’aides aux personnes ayant subi une situation d’esclavage. 

Par ailleurs, la base de données de Walk Free regroupe toutes les initiatives existantes ou en gestation dans le monde. Ce répertoire sert de liste de promesses pour les pays ayant pris position contre l’esclavage et aussi de source d’inspiration pour ceux où les dispositifs de lutte restent défaillants. 

La base de données de Walk Free est actuellement gratuite et téléchargeable sur leur site. Il ont également mis au point une carte interactive qui permet d’observer en détail le Global Slavery Index dans le monde. Grâce à Walk Free, il est aujourd’hui possible de se rendre compte de l’impact de l’esclavagisme moderne sur le monde, d’en comprendre l’origine et d’obtenir des informations sur les efforts mis en place contre ce fléau.

Si vous aussi vous êtes convaincu que la Data science peut aider à combattre les inégalités. Et si vous envisagez une carrière dans les métiers de la Data Science pour faire avancer les inégalités, découvrez notre offre de formation en visitant cette page.

Sources : delta87.org /globalslaveryindex.org

Facebook
Twitter
LinkedIn

Tag de l'article :

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone

S'inscrire à la JPO :

Vous souhaitez recevoir notre newsletter data 💌 hebdomadaire ?