Du code à la symphonie : L’essor des algorithmes génératifs dans la création musicale

-
4
 m de lecture
-

De la création d'art à la conception de jeux vidéo, les algorithmes génératifs ont révolutionné de nombreux domaines. Cependant, c’est lorsqu’ils sont appliqués à la création musicale qu’ils deviennent fascinants

Qu'est-ce qu'un algorithme génératif en musique ?

Un algorithme génératif en musique est un programme informatique qui génère des compositions musicales de manière autonome. Il utilise des règles et des paramètres pré-établis pour produire de la musique en temps réel. Ces règles et paramètres peuvent être basés sur des structures musicales telles que la théorie musicale, l’harmonie, la mélodie, le rythme, la texture ou encore le timbre.

Comment fonctionnent les algorithmes génératifs en musique ?

Les algorithmes génératifs en musique peuvent être classés en deux catégories principales : les algorithmes basés sur des règles et les algorithmes basés sur l’apprentissage automatique.

Les algorithmes basés sur des règles sont des programmes informatiques qui utilisent des règles et des paramètres pré-établis pour générer de la musique. Ils sont basés sur des modèles mathématiques et des règles musicales, tels que la théorie musicale, l’harmonie, la mélodie, le rythme, la texture et le timbre. Les algorithmes basés sur des règles peuvent produire des compositions musicales prévisibles et cohérentes, mais leur créativité est limitée par les règles et les paramètres pré-établis. Les harmonies peuvent être générées en utilisant des règles de contrepoint, qui définissent la manière dont les différentes voix musicales doivent interagir.

Les algorithmes basés sur l’apprentissage automatique sont des programmes informatiques qui utilisent des données pour générer de la musique. Ils sont basés sur des modèles statistiques et des algorithmes d’apprentissage automatique tels que les réseaux de neurones. Les algorithmes basés sur l’apprentissage automatique peuvent produire des compositions musicales plus créatives et originales, car ils peuvent apprendre à partir de données et créer des règles et des modèles musicaux à partir de zéro. Une approche populaire est l’utilisation de l’analyse spectrale pour générer des sons. L’analyse spectrale est une technique qui permet de décomposer un signal sonore en ses composants de fréquence. En utilisant des règles et des contraintes, les algorithmes génératifs peuvent créer des sons qui ont des caractéristiques spectrales spécifiques, telles que des harmonies complexes ou des enveloppes de son particulières.

Comment sont utilisés les algorithmes génératifs en musique ?

Les algorithmes génératifs en musique sont utilisés dans de nombreux domaines de la création musicale, tels que la composition, l’improvisation, la production et même la pédagogie musicale.

Dans la composition, les algorithmes génératifs peuvent être utilisés pour générer des idées musicales et explorer de nouveaux territoires sonores. Les compositeurs peuvent utiliser des algorithmes génératifs pour générer des motifs musicaux, des harmonies et des mélodies, puis les combiner pour créer des compositions musicales uniques.

Les algorithmes génératifs en musique ont également trouvé leur place dans le domaine de la composition musicale assistée par ordinateur (CAM). Cette technique permet aux compositeurs de créer des morceaux de musique de manière assistée par ordinateur, en utilisant des algorithmes génératifs pour générer des idées musicales qui peuvent ensuite être développées et affinées. L’idée est en fait d’utiliser ces algorithmes commeun tremplin pour l’imagination et une garantie de créer des modèles riches, plutôt que de les considérer comme des compositeurs à part entière.

Les algorithmes génératifs en CAM sont souvent utilisés pour créer des variations sur des thèmes musicaux existants, pour explorer des combinaisons de timbres et de textures sonores, ou pour générer des motifs rythmiques complexes. Les compositeurs peuvent également utiliser ces algorithmes pour créer des partitions pour des instruments spécifiques ou pour des ensembles orchestraux entiers.

Les algorithmes génératifs ont également été utilisés pour créer des performances en direct. Les musiciens peuvent utiliser des algorithmes génératif pour créer des compositions qui évoluent en temps réel en fonction de l’interaction avec le public ou de données externes telles que les mouvements du corps.

Quels styles musicaux la musique générative a-t-elle réussie à séduire ?

De nombreux styles de musique empruntent les technologies de musique générative pour nourrir leurs compositions. En effet, ces pratiques ne se limitent pas à l’avant-garde des compositeurs dits « classiques« . Brian Eno par exemple l’utilise dans ses compositions de musique ambient, notamment avec Music for Airports. En musique Techno, les Algograves utilisent également cette technique. On trouve également des traces de musique algorithmique dans les chants traditionnels africains comme par exemple les Canons des harpistes Nzakara en République Centrafricaine. Néanmoins, le style le plus séduit par la musique générative reste probablement la musique minimaliste. De nombreuses figures du minimalisme comme Tom Johnson s’intéressent de près à cette technologie. En effet, le dévoilement des processus sous-jacents d’une œuvre (musicale ou autre) fait partie intégrante du minimalisme et de son esthétique. 

Éthique et limites

En fin de compte, les algorithmes génératifs offrent une nouvelle approche pour la création musicale, en permettant aux compositeurs d’explorer des idées musicales et des combinaisons de sons qu’ils n’auraient peut-être pas envisagées autrement. Cependant, il est important de noter que ces algorithmes ne remplacent pas la créativité humaine et l’expertise musicale. Les compositeurs doivent encore utiliser leur jugement et leur expérience pour sélectionner et développer les idées générées par l’algorithme.

En outre, l’utilisation de l’algorithmique générative en musique soulève également des questions éthiques et artistiques. Certains se demandent si l’utilisation de ces techniques élimine le caractère unique et l’authenticité de la musique créée par les humains. D’autres s’inquiètent de l’impact potentiel de l’automatisation sur l’industrie musicale et sur les artistes eux-mêmes.

Conclusion

L’utilisation des algorithmes génératifs en musique est une pratique en pleine expansion qui offre de nouvelles perspectives pour la création musicale. Bien qu’elle soulève des questions éthiques et artistiques importantes, l’algorithmie générative peut aider les artistes à explorer de nouvelles idées et à créer des sons uniques qui enrichissent le paysage musical. En fin de compte, il appartient aux artistes et aux auditeurs de déterminer l’impact de cette technologie sur la musique et sur l’art en général.

N’hésitez pas à consulter le projet de nos apprenants Pyzzicato qui utilise des réseaux de neurones pour générer des morceaux de musique afin de voir un exemple concret de ce qui est réalisable !

Facebook
Twitter
LinkedIn

DataScientest News

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos guides, tutoriels, et les dernières actualités data directement dans votre boîte mail.
Poursuivre la lecture

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone
icon newsletter

DataNews

Vous souhaitez recevoir notre
newsletter Data hebdomadaire ?