Startup confinement

Et si la mobilisation des Start-up et PME était déterminante pour la France?

3 min

Le bilan d'un mois de confinement avec DataScientest

Qui sauve une vie sauve l'humanité toute entière

Leçon majeure que l’on redécouvre aujourd’hui après un mois de confinement et de bouleversement de notre quotidien.
En respectant le confinement, les citoyens ont prouvé que la santé de leur voisin retraité ou de leur prochain prévalait sur le bien-être personnel ou sur des considérations économiques.
Cette note d’espoir n’empêche pas les questions sans réponses sur les conséquences du confinement : reprise de l’école, réouverture des commerces et restaurants, salons professionnels, évènements culturels. Pourtant l’économie devra sortir de son mode « veille » et alors les chiffres (et peut-être des têtes) tomberont : chômage, dépôts de bilan…

Source: Reddit

Fautes politiques et erreurs sanitaires sont déjà pointées du doigt. Mais l’industrie française s’est montrée exemplaire dans la gestion de cette crise. Un grand pan a, en effet, été mobilisé pour fournir en un temps record le nécessaire de protection.
Ces actions sont louées dans les médias et on entrevoit des
projets de relance post-crise passant par le Made in France.
Dès à présent, les grands groupes agissent pour l’après crise. Les banques sont hyper-réactives pour accorder des prêts aux entreprises. Certains groupes ont décidé de se passer du dispositif du chômage partiel pour ne pas alourdir la note.

A côté de ces acteurs économiques traditionnels, existent aujourd’hui de nouveaux acteurs qui ont su montrer leur réactivité voire leur nécessité : les start-ups.

Et si elles avaient un rôle fondamental à jouer ?
L’hébergement de leur
infrastructures dans le cloud, leur expérience en management de l’incertitude et télétravail et surtout leur capacité d’offrir des services adaptés en temps record, sont autant d’atouts indéniables des start-ups.
Du côté de DataScientest, la crise aura provoqué des remous en cascade : un salon très important décalé, un lancement de sessions B2B compliqué, des deals en cours repoussés. Tous ces imprévus ne nous permettaient pas, au départ, d’envisager des actions de soutien spécifiques à cette période de crise.
C’était sans compter avec l’optimisme qui caractérise tous les collaborateurs de DataScientest. 

Les difficultés ne sont pas des barrières à l’entrée mais des barrières à franchir, les concurrents : des sources d’énergie pour la motivation, une crise : une opportunité pour se renforcer et souder encore plus efficacement les équipes.

Pas de recours au chômage partiel. Notre activité a été bien moins impactée que d’autres. Et surtout, le confinement est un catalyseur d’idées, et dans notre équipe la crise donne à chacun l’envie de se surpasser.
DataScientest a conçu un dispositif de formation aux data sciences des plus innovants.
Nos parcours Data Analyst, Data Scientist ou Data Engineer vous garantissent la réussite de votre reconversion, que ce soit en passant par nos bootcamps ou nos cursus de formation continue. Nous avons formé près de 1000 personnes l’an dernier, ce qui nous confère la place de leader dans ce secteur hautement concurrentiel. Près de 800 d’entre eux issus de 30 grands groupes ou institutions professionnels. Et nous avions pour objectif prioritaire dans notre roadmap 2020 d’atteindre 50 grands groupes et institutions clients dans nos collaborations en B2B. Nous proposons également depuis peu une offre aux particuliers. 
Nous prônons le « tester c’est l’adopter » ou plutôt le modèle Freemium d’acquisition clients. Pénétrer l’environnement grand groupe n’est pas aisé. Pour un pilote de test réussi, il faut convaincre puis réunir les responsables data, identifier (avec le groupe) les profils type représentatifs des équipes et qui seraient susceptibles de requérir à ce type de formation, trouver la période opportune pour lancer le pilote. 

La contribution de chacun est d’autant plus utile et efficace qu’elle se rapproche de son domaine d’expertise. Et cela vaut encore plus en période de crise. Nous avons compris que pour nous, cette crise ne serait pas un frein à l’apprentissage mais au contraire une opportunité. La disponibilité inédite de nombreux salariés pouvait être exploitée pour préparer l’après crise. Nous avons ainsi déployé des centaines de sessions en full online. 

Nos enseignants DataScientest ont organisé en virtuel mais toujours aussi interactives leurs célèbres et tant attendues séances de coaching. Cela représente près de 300 personnes (pour la plupart mises en chômage partiel) qui se forment aux data sciences gracieusement par notre intermédiaire. Plus de 20 grands groupes et près de 20 institutions étatiques sont représentées.

Et les particuliers dans tout ça ? Nous avons profité de cette période aux perspectives économiques incertaines pour lancer notre offre « Satisfait ou remboursé – Emploi garanti dans les 9 mois suivant le bootcamp ou remboursement » 😊
Stay tuned !

PS: En attendant, découvrez les perspectives optimistes DataScientest : 

Datascientest chomage