Une IA crée des protéines antimicrobiennes à partir de rien

-
2
 m de lecture
-
Cellules humaines

Le développement du domaine médical permet de vivre plus longtemps et dans de meilleures conditions. Grâce à des technologies de Data Science de nouveaux outils pour détecter les maladies et les traiter sont mis en place. Voulant permettre la création de nouveaux médicaments, Profluent, met au point une intelligence artificielle capable de créer des protéines à partir de rien.

Comment fonctionne cette IA ?

L’intelligence artificielle, ProGen, fonctionne de la même manière qu’un chatbot NLP comme ChatGPT, à la seule différence qu’elle a appris la grammaire de la combinaison des acides aminés plutôt que la grammaire des langues. Ainsi, elle peut former des protéines existantes et en générer de nouvelles

De ce fait, les chercheurs lui ont demandé de concevoir des protéines antimicrobiennes, en imposant des contrôles de conception pour orienter sa création, qui ont été testées dans des cellules réelles et ont montré une efficacité potentielle. En effet, ces nouvelles protéines ont une forme similaire à celle des protéines naturelles, malgré une différence de séquençage différent de 30% par rapport à toutes les protéines existantes.

Scientifique observant des cellules au microscope

LANCEZ VOTRE CARRIÈRE :
DEVENEZ DATA SCIENTIST !

Une reconversion dans le big data vous intéresse, mais vous ne savez pas par où commencer ? Découvrez notre formation de Data Scientist.

LANCEZ VOTRE CARRIÈRE :
DEVENEZ DATA SCIENTIST !

Une reconversion dans le big data vous intéresse, mais vous ne savez pas par où commencer ?

Découvrez notre formation de Data Scientist

A quoi vont servir les protéines créées ?

Les protéines créées ont montré une efficacité potentielle lors des tests dans des cellules réelles. Cela signifie que les chercheurs ont sélectionné les cinq protéines avec les réactions les plus intenses et les ont ajoutées à un échantillon de bactéries Escherichia coli. Deux des protéines ont détruit la bactérie. Ensuite, les chercheurs ont examiné les protéines à l’aide de rayons X. Même si les séquences d’acides aminés des protéines différent jusqu’à 30% des protéines existantes, leurs formes étaient similaires à celles des protéines naturelles. Cela suggère que les protéines créées par cette intelligence artificielle spécialisée peuvent être efficaces pour tuer les bactéries, et donc être utilisées pour créer de nouveaux médicaments.

pile de médicaments en vrac

L’évolution de la Data Science et la formation d’expert dans le Big Data permettent le développement de nouveaux projets capables de sauver de nombreuses vies. C’est notamment le cas de ce matériau médical capable de prendre vie ou de ce projet d’apprenant de DataScientest sur les globules rouges appelé Leukopy. C’est pourquoi, si cet article vous a plu et si vous envisagez une carrière dans la Data Science, n’hésitez pas à découvrir nos offres de formations sur DataScientest.

Source : freepresskashmir.news

Facebook
Twitter
LinkedIn

DataScientest News

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos guides, tutoriels, et les dernières actualités data directement dans votre boîte mail.
Poursuivre la lecture

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone
icon newsletter

DataNews

Vous souhaitez recevoir notre
newsletter Data hebdomadaire ?