Des chercheurs américains utilisent ChatGPT pour lire les pensées de leurs patients

-
2
 m de lecture
-

Les IA génératives s'intègrent dans tous les domaines d'activités et celui de la médecine ne fait pas exception. Cette intégration est si poussée que des chercheurs américains ont réussi à lire les pensées de leurs patients grâce à ChatGPT et à un IRMf.

En quoi consiste cette intégration ?

Ce décodeur, nommé GPT-1, a interprété l’essentiel des histoires que les sujets ont regardées ou écoutées ou simplement imaginées. En utilisant les schémas cérébraux de l’IRMf, il a pu lire dans l’esprit des patients avec une efficacité sans précédent. Cette étude est la première à décoder un langage lisible en continu à partir d’enregistrements cérébraux.

Bien que cette technologie n’en soit qu’à ses débuts, les scientifiques espèrent qu’elle pourra un jour aider les personnes qui souffrent de troubles neurologiques incapable de communiquer.

Comment GPT-1 peut-il décrypter les signaux cérébraux ?

Jerry Tang et ses collègues, de l’université du Texas, ont pu produire leur décodeur avec l’aide de trois participants humains qui ont chacun passé 16 heures dans une machine IRMf. Avant ce test, les chercheurs ont entraîné leur modèle d’intelligence artificielle sur des récits autobiographiques afin de relier les caractéristiques sémantiques des récits à l’activité neuronale de l’IRMf. Ils ont ainsi pu apprendre quels mots et quelles phrases étaient associés à quels schémas cérébraux.

Une fois cette phase terminée, l’IRMf a scanné les participants pendant qu’ils écoutaient des histoires qui ne faisaient pas partie du dataset d’entraînement. Le décodeur a pu traduire les récits audio en texte tel que les participants l’entendaient, avec néanmoins des constructions sémantiques différentes de celles des enregistrements originaux. Par exemple, un enregistrement qui prononçait « Je n’ai pas encore mon permis de conduire » se faisait décoder en « Elle n’a même pas encore commencé à apprendre à conduire ». 

Une nouvelle approche a permis à l’équipe de repousser les limites de cette technologie de lecture de l’esprit. Pour cela, les participants ont regardé des films muets ou ont imaginé des histoires dans leur tête. Dans les deux cas, le décodeur a été capable de déchiffrer leurs activités cérébrales.

Cette nouvelle recherche permet de faire un pas de plus dans la retranscription des pensées et la lecture de l’esprit. Les chercheurs espèrent que leur expérience servira aux personnes dans l’incapacité de s’exprimer ou plongées dans le coma. Une autre expérience effectuée par des scientifiques de l’université d’Osaka a permis à une IA de créer des images à partir d’activités cérébrales. C’est pourquoi, si cet article vous a plu et si vous envisagez une carrière dans la Data Science, n’hésitez pas à découvrir nos articles ou nos offres de formations sur DataScientest.

Source : nature.com

Facebook
Twitter
LinkedIn

DataScientest News

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos guides, tutoriels, et les dernières actualités data directement dans votre boîte mail.
Poursuivre la lecture

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone
icon newsletter

DataNews

Vous souhaitez recevoir notre
newsletter Data hebdomadaire ?