Dora et MTTx : Qu’est-ce que c’est ? Pourquoi est-ce important en DevOps ?

-
3
 m de lecture
-

Développement commercial, satisfaction client, recherche et développement, développement de logiciels… Les indicateurs de performances sont indispensables à tous les cœurs de métiers pour suivre les progrès réalisés. Mais pour chaque profession, les outils de mesure varient. Dans l’univers DevOps, les principales métriques se regroupent à travers deux grands ensembles Dora et MTTx. 

Quels sont les indicateurs DORA ?

DORA (pour DevOps Research and Assessment) est une équipe de recherche ayant identifié 4 indicateurs de performance pour les équipes de développement logiciels.

Fréquence de déploiement

Il s’agit du nombre de versions publiées en production sur une période donnée. Les DevOps utilisant le CI/CD pour intégration et déploiement continus, cet indicateur de performance est généralement assez élevé. Et oui, il est fréquent que les DevOps lancent plusieurs nouvelles versions par heure. Cela permet ainsi de détecter rapidement les problèmes, et donc de les corriger immédiatement.

Délai de livraison

Corollaire du point précédent, cet indicateur DORA correspond à la période entre une modification de code et sa mise en production. Mais attention, le délai de livraison ne suit pas toujours la fréquence de déploiement. En effet, le code est souvent déployé dans différentes branches ; avec des sous-branches pour les ajouts de fonctionnalités, les corrections de bug… et une branche principale correspondant à la mise en production. 

Ainsi, certaines modifications peuvent rester en suspens dans des sous-branches sans être mises en production. C’est-à-dire, sans être présenté aux utilisateurs. Le délai de livraison permet justement de mesurer ce temps de latence.

Taux d’échec des modifications

Il s’agit de mesurer le pourcentage de déploiements ayant causé un échec lors de la mise en production. Mesurer ces échecs est primordial puisqu’ils affectent les utilisateurs finaux et les équipes de développement. Pour ces dernières, chaque échec peut impliquer une annulation du déploiement, une correction, une modification, etc. Autant de temps passé à résoudre un problème plutôt qu’à développer de nouvelles fonctionnalités. Il est donc primordial de réduire ce taux d’échec, sans pour autant qu’il n’atteigne zéro, au risque de faire preuve d’excès de prudence.

Temps de rétablissement du service

À travers cet indicateur Dora, l’objectif est de mesurer le temps nécessaire pour se remettre d’un échec en production. C’est-à-dire, pour que les utilisateurs finaux ne soient plus impactés par le bug. 

Le suivi de cette métrique est d’autant plus important qu’il affecte directement la satisfaction client, et donc, la réussite commerciale du logiciel ou de l’application. Pour les équipes DevOps l’enjeu est de minimiser ce délai de rétablissement de services grâce à une infrastructure robuste qui reste fonctionnelle, malgré les bugs lors du développement.

Quelles sont les métriques MTTx ?

À côté des indicateurs DORA, il y a les métriques MTTx qui se focalisent sur les opérations.

MTTD

Cet indicateur de performance MTTx se focalise sur la détection d’un problème. Combien de temps faut-il avant que les équipes DevOps ne décèlent un bug ou une erreur ? 

Idéalement, le MTTD est le plus court possible afin de permettre aux développeurs de corriger le bug rapidement, et surtout, pour éviter l’accumulation de problèmes. 

Pour cela, il est primordial de mettre en place un système d’alerte efficace, mais aussi de lancer les déploiements régulièrement.

MTTA

Mean time to action correspond au temps nécessaire entre la détection d’une anomalie et les mesures prises pour la corriger. Cet indicateur MTTx mesure principalement la réactivité des ingénieurs DevOps dans la résolution d’un problème.

Là encore, plus le MTTA est court, plus les équipes sont efficientes, et plus la satisfaction de l’utilisateur final augmente.

MTTC

La lettre C renvoie à clue ou indice en français. Il s’agit alors d’évaluer le temps nécessaire entre la détection du problème et l’identification de sa cause. Si cet indicateur MTTx est trop élevé, cela signifie que le logiciel est trop complexe. Les équipes ont trop de choses à gérer. Elles manquent de visibilité pour comprendre efficacement tout l’environnement du développement. Ce qui rend la résolution du problème beaucoup plus longue. 

Dans ce cas, il est primordial de simplifier le processus au maximum et d’automatiser certaines tâches pour libérer les ingénieurs.

MTTR

MTTR est l’acronyme de Mean Time To resolution. Autrement dit, ce KPI MTTx renvoie à l’indicateur DORA concernant le temps de rétablissement. 

Ce dernier indicateur est totalement dépendant des deux précédents. Si le temps d’action et/ou d’identification de la cause est trop long, les équipes passeront beaucoup plus de temps à résoudre le problème.

Comment exploiter les métriques Dora et MTTx ?

Pour mesurer les indicateurs Dora et MTTx, il faut d’abord se doter d’outils d’observabilité et de surveillance efficaces. Mais l’objectif est surtout d’optimiser les performances des équipes DevOps. Pour cela, il est nécessaire de mettre en place certaines mesures, comme l’automatisation, la définition d’objectifs communs, les déploiements et les tests continus. Pour connaître les bonnes pratiques à mettre en place dès le début, mieux vaut se former. Avec DataScientest, vous développerez une connaissance théorique et pratique des meilleures méthodes de développement. Découvrez notre programme.

Facebook
Twitter
LinkedIn

DataScientest News

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos guides, tutoriels, et les dernières actualités data directement dans votre boîte mail.
Poursuivre la lecture

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone
icon newsletter

DataNews

Vous souhaitez recevoir notre
newsletter Data hebdomadaire ?