Formation en alternance : Tout ce qu’il faut savoir

-
5
 m de lecture
-

718 000 formations en alternance ont été suivies en 2021. C’est 37 % de plus que l’année précédente. La raison de ce succès tient au principe même de ce type d’enseignement éducatif. Il permet à l’étudiant d’acquérir de nouvelles compétences très rapidement, en mettant en pratique tous les enseignements théoriques acquis.

Qu'est-ce que l'alternance ?

Selon le Ministère du Travail, la définition de l’alternance est la suivante : « un système de formation fondé sur une phase pratique et une phase théorique qui alternent ». Concrètement, les étudiants suivent des cours théoriques au sein d’un établissement d’enseignement pendant une ou plusieurs semaines. Ensuite, ils peuvent mettre en pratique les enseignements acquis au sein d’une entreprise (également pendant une ou plusieurs semaines). 

Les étudiants alternent ainsi entre les semaines à l’école et les semaines en entreprise. Et ce, pendant tout le cursus scolaire. 

En combinant travail en entreprise et formation théorique, ce modèle éducatif constitue un véritable tremplin vers l’employabilité et l’acquisition d’une expérience professionnelle solide.

Quelles sont les formes d'alternance possibles ?

Traditionnellement, les formations en alternance sont possibles via un contrat d’apprentissage ou via un contrat de professionnalisation. Mais depuis 2018, un nouveau modèle émerge ; le Pro-A. Découvrons les différents types de contrat en alternance : 

  • Le contrat d’apprentissage : il s’agit d’une formation initiale. C’est-à-dire qu’il s’adresse spécifiquement aux jeunes qui sont encore dans un cursus scolaire. Ils n’ont pas commencé leur vie professionnelle. À travers ce contrat d’apprentissage, l’alternant obtient un diplôme d’État (comme CAP, un Baccalauréat, un BTS, une Licence, un Master…) ou un titre à finalité professionnelle inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). 
  • Le contrat de professionnalisation : il s’agit ici d’une formation continue. Il s’adresse donc aux salariés ou aux entrepreneurs qui souhaitent accélérer leur carrière grâce à l’acquisition de compétences spécifiques. Dans ce cadre, l’alternant obtient un diplôme d’État, un titre professionnel enregistré au RNCP, un certificat de qualification professionnelle (CQP) ou une qualification reconnue au sein d’une convention collective nationale.
  • La reconversion ou la promotion par alternance (Pro-A) : ce type de formation en alternance a été créé par la loi du 5 septembre 2018. Il s’adresse principalement aux salariés dont les qualifications sont insuffisantes par rapport aux évolutions du marché (notamment en termes de mutation technologique). L’objectif est alors de favoriser la mobilité professionnelle des salariés, que ce soit pour une évolution de carrière ou une réorientation professionnelle. D’ailleurs, ce contrat d’alternance peut être initié par l’employé ou son employeur.

Quelles sont les conditions pour suivre une alternance ?

Limite d'âge

Les limites d’âge de la formation en alternance varient selon le type de contrat : 

  • Le contrat d’apprentissage : comme il s’agit d’une formation initiale, il faut impérativement avoir entre 16 et 29 ans révolus. Cela dit, les travailleurs handicapés, les sportifs de haut niveau ou les entrepreneurs ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise peuvent suivre une telle formation après 30 ans. 
  • Le contrat de professionnalisation : il s’adresse spécifiquement aux jeunes de 16 à 25 ans, aux demandeurs d’emploi de plus de 26 ans, ou encore aux bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation spécifique de solidarité (ASS), de l’allocation adulte handicapé (AAH) ou d’un contrat unique d’insertion (CUI).
  • La reconversion ou la promotion par alternance (Pro-A) : il n’y a pas de limite d’âge. En revanche, il faut impérativement être salarié ; soit en CDI, en CUI, en CDD (pour les  sportifs ou entraîneurs professionnels) ou placés en activité partielle.

Durée de formation

Là encore, la durée de formation varie selon le type de contrat : 
  • Contrat d’apprentissage : entre 6 mois et 3 ans (voire 4 ans pour les travailleurs handicapés).
  • Contrat de professionnalisation : entre 6 mois et 1 an.
  • Reconversion ou la promotion par alternance (Pro-A) : entre 6 mois et 1 an (voire 3 ans pour les jeunes de 16 à 25 ans non titulaires d’un diplôme de l’enseignement technologique ou professionnel).

Au-delà de la durée globale du parcours de formation en alternance, le législateur prévoit également des durées minimales pour les cours théoriques. À savoir 25 % minimum pour le contrat d’apprentissage et 15 à 25 % pour le contrat de professionnalisation (avec un minimum de 150 heures).

Rémunération

Avec les formations en alternance, les étudiants sont rémunérés par l’entreprise pour laquelle ils travaillent. Dans le cadre d’une reconversion ou promotion par alternance, un maintien du salaire est explicitement prévu. 

En revanche, les conditions de rémunération varient pour le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation. Dans les deux cas, il s’agit d’un pourcentage du SMIC. Mais pour le contrat d’apprentissage, le pourcentage est défini selon l’âge de l’alternant. Et surtout, il évolue à chaque nouvelle année d’apprentissage. Pour le contrat de professionnalisation, le pourcentage est défini selon l’âge de l’alternant et son niveau d’étude (inférieur ou supérieur au baccalauréat). 

Il s’agit ici du cadre légal. Les entreprises ont la possibilité de signer un contrat d’alternance à des conditions nettement plus avantageuses.

Quels sont les avantages et inconvénients d’une formation en alternance ?

Les avantages

Si la formation en alternance séduit de plus en plus de jeunes, c’est pour tous les bénéfices qu’elle leur offre : 
  • Appliquer immédiatement les connaissances acquises en formation sur le terrain : avec la formation en alternance, les étudiants ne sont pas inondés de concepts théoriques pendant une année complète. Ils ont la possibilité de mettre en pratique tout ce qu’ils apprennent. Ce qui leur permet d’en voir la véritable utilité et de mieux intégrer les cours. 
  • Disposer d’une expérience professionnelle : lorsque les étudiants d’un parcours “classique” obtiennent leur diplôme, peu d’entre eux ont déjà travaillé en entreprise (du moins pas forcément dans le secteur d’activité qui les intéresse). Or, de nombreuses entreprises exigent un minimum d’expérience avant d’embaucher un nouveau salarié. Avec la formation en alternance, ils disposent déjà d’une expérience professionnelle. Les alternants sont donc opérationnels beaucoup plus rapidement. Ce qui est largement valorisé par leur futur employeur. 
  • Percevoir un salaire même en formation : quel que soit le type de contrat, les alternants perçoivent une rémunération pour le travail accompli en entreprise. 
  • Se construire un réseau professionnel : grâce à leur immersion professionnelle au sein d’une entreprise, les étudiants peuvent se créer un réseau professionnel solide. D’ailleurs, de nombreux alternants commencent leur carrière au sein même de l’entreprise pour laquelle ils ont travaillé pendant leurs études. L’insertion professionnelle est donc beaucoup plus simple.
  • Suivre une alternance dans tous les domaines d’activité : les formations en alternance sont disponibles dans tous les secteurs d’activités. Que vous souhaitiez devenir responsable marketing, mécanicien, logisticien, ou encore expert data, vous pouvez acquérir les connaissances requises à travers ce modèle éducatif.

Les inconvénients

Malgré tous les avantages de la formation en alternance, il convient aussi d’être conscient de ses limites. 

La première consiste évidemment à trouver une entreprise. En effet, toutes les entreprises n’acceptent pas les alternants, car cela prend du temps. Il faudra donc redoubler d’efforts avant le début de la formation si vous souhaitez suivre une alternance. 

L’autre limite est relative au rythme intensif de la formation en alternance. Il faudra, en effet, jongler entre les cours théoriques, le travail à la maison et le travail en entreprise. L’étudiant doit alors faire preuve d’organisation et de rigueur pour réussir son année.

Suivez une formation en alternance avec DataScientest

La formation en alternance étant disponible pour tous les secteurs d’activité, vous pouvez concilier les cours théoriques et le travail pratique pour devenir DevOps, ingénieur IA, data engineer, etc. Et oui, chez DataScientest, nous vous proposons des cours en alternance pour favoriser votre insertion professionnelle. Vous commencerez avec 3 semaines de formation, puis 3 semaines en entreprise lors de l’initiation. Avant d’enchaîner sur une semaine en organisme de formation, puis 3 semaines en entreprise. Et ce, tout au long de votre cursus. Découvrez nos formations !

Facebook
Twitter
LinkedIn

DataScientest News

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos guides, tutoriels, et les dernières actualités data directement dans votre boîte mail.
Poursuivre la lecture

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone
icon newsletter

DataNews

Vous souhaitez recevoir notre
newsletter Data hebdomadaire ?