Google Bard se prépare à détrôner ChatGPT

-
2
 m de lecture
-

Depuis son lancement en février 2023, Google Bard n’a pas eu autant d’effet qu'escompté. Dévoilé à demi-teinte pour concurrencer ChatGPT, cette décision s’est rapidement retournée contre Google, au vu des nombreuses failles du chatbot. Souhaitant égaler les performances de GPT-4, Google installe un nouveau programme à Bard pour le rendre plus puissant.

Quel est le problème avec Google Bard ?

Révélé au monde en début février, Bard se présentait comme le concurrent de ChatGTP, fonctionnant sous GPT-3.5 à l’époque. Mais cette décision ne fit pas l’unanimité, les développeurs travaillant sur le projet le considéraient même comme incomplet. En réalité,  Google Bard était encore en développement lors de sa présentation. Cette précipitation coûta chère à Google, car lors d’une conférence de presse, une erreur de l’IA fit perdre 100 milliards de dollars en bourse pour l’entreprise

En plus de cette perte colossale d’argent, son lancement aux Etats-Unis et en Angleterre fut également un échec. Les personnes ayant pu le tester n’ont pas vraiment été impressionnés, le trouvant moins précis et fourni que ses rivaux.

LANCEZ VOTRE CARRIÈRE :
DEVENEZ DATA SCIENTIST !

Une reconversion dans le big data vous intéresse, mais vous ne savez pas par où commencer ? Découvrez notre formation de Data Scientist.

LANCEZ VOTRE CARRIÈRE :
DEVENEZ DATA SCIENTIST !

Une reconversion dans le big data vous intéresse, mais vous ne savez pas par où commencer ?

Découvrez notre formation de Data Scientist

En quoi cette mise à jour va-t-elle changer Bard ?

Face à autant de controverse, Sundar Pichai, PDG de Google, a confirmé dans le podcast “Hard Fork”, du New York Times, que Bard passerait de son modèle actuel LaMDA à des datasets PaLM plus performants. Ces nouveaux modèles devraient décupler la puissance de raisonnement de Bard, passant de 137 à 540 milliards de paramètres.

Dans le podcast, Pichai se veut confiant quant à la vitesse de développement de Bard par rapport à ses concurrents. Le fait que Bard ait une vitesse de calcul plus lente que GPT fut même un avantage, selon lui. Grâce à cela, plus de personnes ont pu tester leur chatbot et ainsi donner leur retour pour améliorer ses capacités. De cette façon, Pichai reste sur la thématique des équipes Google de commercialiser un produit performant, mais surtout contrôlable.

Cette méthodologie et cette façon de penser sont en adéquation avec les 1 800 signataires de la pétition contre l’IA. Cette lettre regroupe la signature de nombreux experts en IA dans le monde souhaitant ralentir le développement de ces modèles. L’inquiétude générale est alors de voir naître une intelligence artificielle trop intelligente pour l’homme. C’est la raison pour laquelle ces experts demandent une pause pour considérer cette éventualité et prendre les mesures nécessaires. Dans tous les cas, si cet article vous a plu et si vous envisagez une carrière dans la Data Science, n’hésitez pas à découvrir nos articles ou nos offres de formations sur DataScientest.

Source : nytimes.com

Facebook
Twitter
LinkedIn

DataScientest News

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos guides, tutoriels, et les dernières actualités data directement dans votre boîte mail.
Poursuivre la lecture

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone
icon newsletter

DataNews

Vous souhaitez recevoir notre
newsletter Data hebdomadaire ?