Roue de Deming et amélioration en continu : Qu’est ce que c’est ?

-
3
 m de lecture
-

“Pour s’améliorer, il faut changer. Donc pour être parfait, il faut avoir changé souvent”. À travers cette citation, Winston Churchill décrit parfaitement la roue de Deming : la nécessité de changements réguliers pour atteindre les objectifs visés. Et cela s’applique aussi bien à l’échelle d’un État, d’une entreprise, que de vos projets web.

Découvrons plus en détail la roue de Deming, son fonctionnement et son utilisation par les DevOps.

C’est quoi la roue de Deming ?

Développée par William Edwards Deming dans les années 1950, la roue de Deming est aujourd’hui un outil incontournable pour la gestion de projet en entreprise. Et pour cause, elle s’inscrit dans une démarche qualité et une logique d’amélioration continue à travers la mise en œuvre de 4 grandes phases PDCA : Plan, Do, Check, Act. D’ailleurs, le cycle PDCA et la roue de Deming sont utilisés en tant que synonymes. 

Ces différentes phases à enchaîner de manière répétitive permettent à l’organisation d’avancer progressivement vers son objectif.

Comment fonctionne la roue de Deming ?

La roue de Deming repose sur 4 grandes phases qu’il convient d’analyser.

1 - Plan

Il s’agit de préparer et planifier. Pour cela, les équipes doivent : 

  • Définir l’objectif à atteindre ; 
  • Identifier les tâches et les missions à réaliser pour atteindre l’objectif fixé ; 
  • Nommer des responsables pour chaque tâche ; 
  • Définir des indicateurs de performances (KPI) pour mesurer l’avancement du projet.

2 - Do

C’est le passage à l’action où chaque partie prenante doit exécuter les tâches prévues en phase de planification. 

Pour améliorer l’efficacité de la roue de Deming, il est préférable de prévoir des tâches limitées. En effet, comme le processus est répétitif, l’exécution de petites tâches rend leur contrôle et leur pilotage beaucoup plus simple.

3 - Check

Après l’action, il convient de vérifier les résultats, de les mesurer et de les comparer avec les prévisions initiales. C’est à ce stade que les critères de performance ont toute leur importance. 

Cette phase de vérification est sans doute l’une des plus importantes de la roue de Deming. Il s’agit, en effet, de prendre conscience des difficultés rencontrées, d’apprendre de ses erreurs et d’améliorer ses prévisions quant à la réussite du projet.  

Bon à savoir : cette étape a été remplacée par William Edwards Deming lui-même en Study. L’idée n’est pas seulement de vérifier, mais plutôt d’étudier et d’analyser. Le travail d’analyse des données est donc indispensable pour mesurer les progrès.

4 - Act

En fonction des résultats identifiés en phase de vérification, les parties prenantes doivent prendre des décisions. Il s’agit surtout de corriger les erreurs, d’identifier les points de vulnérabilité, les nouvelles actions ou les nouveaux processus à implémenter. 

Comme il s’agit d’une roue, l’objectif est de répéter les 4 phases. Autrement dit, les utilisateurs de cette méthodologie reviennent à la première étape « Plan » afin d’améliorer le processus, le produit ou le service proposé. Et ce, jusqu’à ce que l’objectif final soit définitivement atteint. 

Mais attention, si le PDCA se base sur un fonctionnement cyclique, le but de n’est pas de tourner en rond sans jamais avancer, comme une souris en cage. À la place, les différentes étapes de la roue de Deming permettent de cumuler de l’expérience en prenant en compte tous les progrès accomplis. Ainsi, les équipes sont capables d’optimiser les résultats à chaque fois que le processus redémarre. 

In fine, la roue de Deming est un cercle vertueux qui permet aux organisations de s’améliorer en continu grâce à cette répétition presque infinie.

Comment utiliser la roue de Deming dans vos projets web ?

La roue de Deming est l’une des méthodes incontournables utilisées par les DevOps. Et pour cause, le cycle PDCA répond aux grands principes du mouvement DevOps et notamment de la méthode agile. Par exemple : 

  • L’amélioration continue : c’est l’objectif même de la roue de Deming et des DevOps. Il s’agit alors de tirer profit de toute l’expérience acquise pour optimiser les résultats. 
  • L’intégration et le déploiement continu (CI/CD) : cette technique reprend toutes les étapes PDCA en les automatisant pour gagner en temps et en efficacité. 
  • L’itération : il s’agit d’avancer par petits pas, à travers un processus graduel. Ce faisant, il est plus facile de contrôler les bugs et de piloter le projet web.

En appliquant cette méthode, les DevOps sont capables de fournir des résultats beaucoup plus qualitatifs à leurs utilisateurs. Et ce, tout en livrant plus rapidement, puisque les petites erreurs sont corrigées immédiatement (et non à la fin du projet où il faut rectifier un amas de bugs).

Apprenez la bonne méthodologie avec DataScientest

Apprendre le développement de logiciels et d’applications, ce n’est pas seulement maîtriser des outils techniques complexes. En plus des langages de programmation, des outils CI/CD, des systèmes de gestion de base de données…

Il convient également d’appliquer les bonnes méthodes, comme la roue de Deming. Justement, chez DataScientest, vous apprendrez à utiliser les outils indispensables, mais aussi à travailler avec méthodologie pour optimiser votre efficacité. Ainsi, vous deviendrez opérationnel dès votre sortie de formation DevOps.

Facebook
Twitter
LinkedIn

DataScientest News

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos guides, tutoriels, et les dernières actualités data directement dans votre boîte mail.
Poursuivre la lecture

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone
icon newsletter

DataNews

Vous souhaitez recevoir notre
newsletter Data hebdomadaire ?