veille technologique définition

Qu’est-ce que la veille technologique ? Définition et Enjeux

3 min

S’il est un constat que nombre de secteurs d’activité partage, c’est bien la vitesse d’évolution des métiers . Il devient primordial de suivre les innovations et avancées capables d’impacter sur le devenir de son activité. C’est ce qu’on appelle la veille technologique. Dans cet article, nous revenons sur la définition ainsi que les différents objectifs de cette veille technologique

Définition de la veille technologique

La veille technologique est, pour Steven C. Wheelwright – ancien professeur émérite de l’université de Harvard –  “constituée par l’ensemble des techniques visant à organiser de façon systématique la collecte, l’analyse, la diffusion de l’exploitation des informations techniques utiles à la sauvegarde et à la croissance des entreprises”. 
La veille technologique se doit de prévenir et alerter tout responsable d’un changement, d’une nouveauté ou d’une innovation qu’elle soit technique ou scientifique. Dès lors qu’elle peut modifier le paysage ou faire perdre / gagner un avantage économique, la veille devient critique et doit intervenir le plus tôt possible. 
La veille technologique se déroule et se divise en 3 étapes :
  • 1 – acquisition d’informations : prise de conscience, détection & accès aux sources 
  • 2- transmission & stockage : gestion interne
  • 3 – synthèse des informations collectées 
Deux choix s’offrent à une entreprise souhaitant mettre en place une politique de veille technologique. Soit l’entreprise fait le choix d’un recueil passif lorsque la veille est peut-être moins critique soit une recherche active.  Chaque département concerné – R&D, finance, ventes, etc… doit participer au processus de recherche d’informations. 
La flexibilité est mot d’ordre lorsque la veille technologique est souhaitée. Impossible d’être statique et de refuser le changement : tout doit circuler de manière transversale au sein de l’entreprise. 
Afin que la veille soit efficace et pertinente, il est nécessaire de développer un modèle de management participatif. Tous les niveaux hiérarchiques doivent se sentir concernés et motivés.  Un soutien actif, humain voire financier de la part de l’exécutif de l’entreprise et du département de recherche & développement est également vital pour que la veille puisse être réalisée à bon escient. Dès lors, créer une équipe d’animation révèle de l’ordre de l’obligatoire afin d’animer cette veille.  Enfin, une définition claire et concise du processus et des buts de cette veille est cruciale pour que l’information soit transmise à tous les concernés.

Objectifs de la veille technologique

Pour résumer les objectifs de la veille technologique, celle-ci permet d’apporter une aide aux décisions stratégiques de l’entreprise via la recherche d’informations utiles et la demande de signaux faibles. 

Pour les spécialistes de l’ENSAM, la base de la veille technologique en termes de produits tourne autour de quatre pôles:

  • 1er pôle : “benchmark”, basé sur l’analyse de la concurrence. Cette analyse consiste à identifier les potentiels concurrents, à évaluer leurs produits et à analyser leurs stratégies et pôles de développement pour qu’ils ne puissent pas prendre par surprise. 
  • 2ème pôle : “technologique” qui évalue les technologies de pointe actuelles en analysant leurs conditions d’accès, leurs rythmes de croissance et leurs potentielles progressions dans le futur
  • 3ème pôle : “stratégie” qui évalue la stratégie de l’entreprise et chacun de ses secteurs / départements. À partir d’une étude analytique poussée des stratégies des concurrents, celle-ci permet de dégager des entreprises agissant avec des stratégies ou méthodes comparables, 
  • 4ème pôle : “produit” qui se doit de se renseigner sur de potentiels futurs produits dans leur plus-value et fonction.

Acteurs de la veille technologique

La veille technologique est exercée par différents acteurs qui soit agisse passivement et peuvent être mis au courant des nouvelles tendances, ou ceux qui chercheront activement de nouveaux facteurs technologiques.

Plus généralement, on peut distinguer 5 différents types de veilleurs:

  • Guerrier : particulièrement actif, il investit et est en permanence en recherche. Malheureusement trop peu d’entreprises françaises font appel à de tels profils
  • Offensif : très actif en particulier lorsque la concurrence est rude dans un domaine. C’est le cas de nombreux spécialistes qui se convertissent en veilleurs notamment vis-à-vis de l’étranger
  • Actif : la recherche n’est pas leur cœur de métier mais fait partie de leurs taches, très pratiqué en France.
  • Réactif : le veilleur: a comme tâche de réagir face à l’introduction d’une attaque extérieure. 
  • Dormeur : pèse chaque attaque et juge la concurrence dangereuse ou non. 

Quoi qu’il en soit, chez DataScientest nous sommes acteurs de la veille technologique, en particulier dans les domaines de pointe. Nous diffusons régulièrement les innovations en Machine Learning et Intelligence artificielle susceptibles d’affecter nos quotidiens à travers nos articles et dossiers élaborés par nos data scientists. 

Si vous souhaitez recevoir un condensé d’informations en Data Science et IA régulièrement et ainsi mener à bien votre veille technologique, notre newsletter est faite pour vous ! 

Enfin notre laboratoire interne de Recherche & Développement nous permet de mettre au point des tracks spécialisés pour assurer une formation toujours au plus proche des innovations.

Actu

DataScientist : Recrutement VS Formation

Pour la 5ème année consécutive, le métier de Data Scientist a été désigné comme le meilleur emploi aux USA par Glassdoor c’est aussi le métier qui connaît la croissance la plus rapide.

Lire plus »
Intelligence Artificielle et Société

Ethique ou Big Data

Comment faire prévaloir une question d’éthique en matière de données alors que la concurrence se veut mondiale ? Les européens doivent-ils se soumettre à une concurrence américaine et asiatique déloyale pour une question d’éthique ?

Lire plus »