Azure Virtual Desktop : Qu’est-ce que c’est ? Quels avantages ?

-
4
 m de lecture
-

Pour que nous puissions effectuer les tâches du quotidien sur nos ordinateurs (gestion de fichier ou dossier utilisation de logiciels, accès à internet …), ces derniers sont équipés d’un environnement bureau qui fournit une interface graphique (GUI) permettant de contrôler simplement le système d’exploitation.

Le système d’exploitation d’un ordinateur dit (Operating System, ou OS en anglais), est un programme qui agit comme une interface entre les composants matériels du système informatique dit hardware (processeur, mémoire etc…), les ressources logicielles, et l’utilisateur.

Par conséquent, si vous oubliez votre ordinateur quelque part, vous ne pouvez plus accéder à votre bureau, car traditionnellement, l’environnement de bureau de votre ordinateur est directement attaché à l’ordinateur physique qui le contient.

C’est en partie à cette problématique que répond la virtualisation de l’environnement bureau, qui permet d’abstraire le système d’exploitation et son environnement bureau de l’ordinateur physique utilisé pour y accéder. Plus généralement, la virtualisation est une technologie qui permet de simuler les ressources physiques d’un ordinateur afin de créer plusieurs machines virtuelles (virtual machines)), qui ne sont autre que des ordinateurs virtuels tournant sur un seul ordinateur physique hôte, appelé serveur.

Si la machine qui héberge l’environnement de bureau distant est un serveur connecté au réseau et que l’utilisateur dispose d’une connexion internet, il pourra accéder à son poste de travail et à ses applications depuis un autre appareil.

Pendant longtemps, la mise en place d’une infrastructure d’environnement de bureau virtualisé (virtual desktop infrastructure) a été coûteuse et complexe à mettre en place pour les entreprises. Cependant, depuis peu, l’accès à cette technologie s’est démocratisé avec l’émergence de services d’environnement de bureau virtuel gérés et hébergés sur le cloud, proposés par des entreprises comme Azure, AWS ou OVH

Qu’est ce qu’Azure Virtual Desktop ?

Azure Virtual Desktop est un service cloud de Desktop as a Service (DaaS) proposé par Microsoft qui offre aux utilisateurs la possibilité de se connecter à leur environnement bureau Windows à distance grâce à internet et de manière sécurisée. L’infrastructure Azure Virtual Desktop peut également être facilement déployée à l’échelle d’une organisation.

Le service propose un accès à plusieurs versions de système d’exploitation (Windows 10 et 11) via un client bureau accessible en téléchargeant une application disponible sur différents types d’appareil (Windows, Mac, iOS, ou Android)  ou via un client web, qui permet de se connecter à partir d’un navigateur.

Quels sont les avantages d'Azure Virtual Desktop ?

Pour les utilisateurs finaux, Azure Virtual Desktop offre un accès à leur environnement de bureau à distance, particulièrement adapté à l’essor du télétravail. La connexion au bureau Windows permet également d’accéder à des applications que les utilisateurs ne pourraient pas installer sur certains appareils.

Pour les entreprises, Azure Virtual desktop permet d’administrer plus facilement le parc informatique dédié aux collaborateurs. Azure Virtual desktop permet en effet aux administrateurs informatiques de déployer simplement de nouveaux environnements bureaux en centralisant et automatisant la configuration des paramètres réseaux, de sécurité ou l’installation d’applications Windows (suite Office 360 par exemple).

Le service étant géré, Azure assure une partie des composants de l’infrastructure de l’environnement bureaux distants comme le service d’accès web qui permet aux utilisateurs d’accéder aux bureaux virtuels Windows via un navigateur Web. Idem pour le service de passerelle réseau qui permet la connexion des utilisateurs à l’environnement bureau à distance via internet ainsi que le service de Brokering qui, entre autres, répartit les utilisateurs selon la charge et peut les re-connecter aux sessions déjà créées.

Azure s’occupe également de la provision de l’infrastructure matérielle selon le besoin, ce qui permet une augmentation des ressources mises à disposition en cas de déploiement de nouveaux utilisateurs. Le service propose également une option de mise à l’échelle automatisée des capacités en fonction du nombre d’utilisateurs connectés. Cela permet par exemple de réduire les ressources allouées pendant les périodes creuses (comme les week-ends ou les soirs) pour limiter les coûts.

La maintenance des infrastructures matérielles sous-jacentes et des mises à jour logicielles est réalisée par Microsoft qui fournit également un support technique accessible sans interruption.

En termes de sécurité, Azure Virtual Desktop repose sur le système de gestion des droits d’accès des collaborateurs Azure Active Directory (Azure AD), permettant d’appliquer les stratégies de sécurité déjà paramétrées aux nouveaux utilisateurs (authentification multifactorielle, accès conditionnés..). Il est également possible de protéger les données présentes sur les machines virtuelles Azure d’accès non autorisé en utilisant les technologies de cryptage de disque proposées par Microsoft. Par ailleurs, le stockage des données n’étant pas lié physiquement à l’ordinateur, les risques en cas de vol ou perte d’ordinateur se voient réduits.

Parmi les limites d’Azure Virtual Desktop, il convient de noter que les utilisateurs qui accèdent au bureau devront avoir une bonne connexion Internet pour bénéficier d’une expérience optimale. Par ailleurs, l’intégration dans une architecture autre que Microsoft pourrait se révéler plus compliquée à mettre en place (On Premise, ou autre fournisseur de Cloud).

Gestion des coûts :

Le coût d’Azure Virtual Desktop est lié à deux éléments :

  • La gestion des licences utilisateurs Windows et Microsoft 365
  • La consommation des ressources Azure sous-jacentes

Le modèle cloud-based Azure Virtual Desktop permet en effet de payer en fonction de l’utilisation des ressources (stockage, réseaux, machines virtuelles). Depuis la mise à disposition du service Windows 10 multisessions, il est possible d’optimiser les coûts de calcul et de stockage en permettant à plusieurs utilisateurs d’être connecté à la même machine virtuelle.

Conclusion

Pour conclure, Azure Virtual Desktop est une solution de Desktop As A Service flexible qui offre des garanties en  termes de sécurité et scalabilité. S’il est bien géré, le service peut également réduire les coûts d’infrastructure et de gestion d’un système de bureaux virtualisés.  Si vous êtes intéressé par le métier d’administrateur cloud, n’hésitez pas à jeter un œil à notre formation à la certification Azure Administrator, ou à nos différentes certifications des fournisseurs de cloud.

Facebook
Twitter
LinkedIn

DataScientest News

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir nos guides, tutoriels, et les dernières actualités data directement dans votre boîte mail.
Poursuivre la lecture

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone
icon newsletter

DataNews

Vous souhaitez recevoir notre
newsletter Data hebdomadaire ?