JPO : Webinar d'information sur nos formations → RDV mardi à 17h30.

Amazon Web Service (AWS), Microsoft Azure, Google Cloud Platform (GCP), lequel choisir ?

Il existe de nombreux avantages pour une entreprise de migrer dans le cloud, que cela soit partiellement ou totalement. En effet, cela permet d'accroître la sécurité des données, d’augmenter les capacités de puissances de calculs ou encore de réduire les coûts informatiques.

Cependant, ce n’est pas une mince affaire de savoir quel fournisseur de cloud public privilégier. Il faut avant tout comprendre que le choix d’un modèle Infrastructure as a Service (IaaS), Platform as a Service (PaaS), ou Software as a Service (SaaS) dépend nécessairement du secteur et des besoins de l’entreprise

Il est important de comprendre les différences entre les cloud providers pour choisir celui qui répondra le mieux aux attentes et besoins de l’entreprise. Dans cet article, nous allons émettre les différences notables entre les trois multinationales de ce marché oligopolistique pour vous permettre de faire votre choix d’implémentation dans le cloud.

Les éléments clés pour choisir le bon cloud provider sont multiples. Nous allons tenter d’éclaircir différents points essentiels pour vous permettre d’effectuer le choix optimal.

Nous allons analyser ces différents points pour les trois leaders de ce marché.

différences-clouds

Amazon Web Services

La gestion financière peut rapidement s’avérer extrêmement élevée et difficile. Il faut savoir qu’il est très difficile de comparer cette notion entre les différents clouds, car ils comportent tous des fonctionnalités et des services différents. Cependant, nous allons essayer de comparer cette allocation de prix avec l’utilisation d’instances et comparer le coût de requêtes. 

1. Le coût

Pour une petite instance, le prix s’élève en moyenne à 69$ USD par mois pour ce cloud provider. En ce qui concerne une plus grande instance, il est possible de s’en servir pour 3,97$ USD par heure.

2. Zone géographique

Au niveau de la disponibilité géographique, il détrône tous ses concurrents en se plaçant en première position. Les services AWS sont disponibles dans 26 régions, plus de 84 zones, et pas moins de 245 pays et territoires sont desservis. De plus, il continue de s’implanter dans d’autres zones géographiques.

Microsoft Azure

1. Le coût

Il est possible d’utiliser une petite instance chez Microsoft Azure pour un total de 70$ USD par mois en moyenne. Ce prix est similaire à Amazon Web Services mais augmente pour une grande instance en atteignant 6,79$ USD par heure.

2. Zone géographique

En ce qui concerne ses disponibilités, tout comme Amazon Web Services, Microsoft Azure propose pas moins de 54 zones géographiques différentes ce qui regroupe plus de 140 pays. 

Google Cloud Platform

1. Le coût

En ce qui concerne le troisième leader, il propose une petite instance à un coût inférieur aux deux autres concurrents avec 52$ USD par mois. Mais il faudra débourser pas moins de 5,32$ USD par heure pour une plus grande instance.

2. Zone géographique

En ce qui concerne la disponibilité géographique; les services Google Cloud Platform sont disponibles dans 29 régions, 88 zones et plus de 200 pays et territoires sont desservis. En ce qui concerne les perspectives d’évolutions, ce cloud provider continuera à se développer dans diverses régions comme Berlin, Columbus ou encore Paris.

google-cloud-platform-couverture

Avantages et inconvénients

Amazon Web Services

Étant le cloud provider le plus ancien du marché, il propose plus de fonctionnalités aux clients qui le choisissent avec pas moins de 200 produits différents dont amazon kinesis, S3 aws lambda, etc. Il a donc une position dominante sur ce secteur et présente une forte portée mondiale. Par contre, il est difficile d’utiliser de manière fonctionnelle ce cloud sans suivre une formation au préalable

Le fait de proposer plus de services que ses concurrents peut être un avantage mais aussi un inconvénient. Cela devient rapidement difficile de savoir quel produit choisir et la gestion des coûts est difficilement gérable chez ce géant de cloud computing.  

Microsoft Azure

Microsoft Azure est le plus grand concurrent d’Amazon Web Services. L’un des avantages de ce cloud est qu’il propose une intégration avec tous les outils et les logiciels de Microsoft ce qui renforce la facilité d’intégration du cloud computing dans une entreprise, déjà portée vers les autres logiciels de Microsoft. De plus, comparé à ses deux autres concurrents, Microsoft Azure est un cloud hybride. En ce qui concerne son fonctionnement, une partie est prise en charge par l’open source. Par contre, un fort inconvénient de Microsoft Azure est sa documentation. Elle est insuffisante et peut parfois porter à confusion.

Google Cloud Platform

Un des grands avantages de Google Cloud Platform, comparé au numéro un de ce marché est que la gestion et la réduction des coûts est plus facile, car il propose des contrats flexibles. De plus, le coût est à la seconde, comparé aux deux autres providers qui proposent un coût à la minute. Nous payons ce que nous consommons.

 Tout comme Microsoft Azure, il est en partie pris en charge par de l’open source. De plus, la plateforme de Google Cloud Platform est intuitive et assez facile à utiliser. Cependant, étant le plus jeune, il propose moins de fonctionnalités et de services que ses deux concurrents. Mais son utilisation croît de jour en jour.

Fonctionnalités et services

Maintenant que nous avons mis en lumière les différentes disponibilités géographiques et les coûts associés aux produits, il est important de se concentrer sur les différences notables entre les produits et les services cloud utilisés. Cela permet de réellement se décider quant au choix de notre futur cloud provider.

Management Service

Les trois cloud providers proposent une gestion des comptes utilisateurs. Cela permet de pouvoir utiliser le cloud, les différents produits ainsi que les différentes données tout en contrôlant l’accès et la sécurité des données. En effet, il est possible de pouvoir gérer les différents rôles entre plusieurs utilisateurs. Par exemple, cela permet de contrôler l’accès aux données sensibles tout en ayant les informations nécessaires. Il existe différents produits proposés par les trois cloud providers pour le service management. Leur objectif est de permettre un déploiement sûr et optimal entre différents utilisateurs et ressources mais permet aussi de surveiller l’accès et la lecture des données.

Storage Services

Pour les trois cloud providers, il existe différents services de stockage. Cela dépend essentiellement de la nature de la base de données, qu’elle soit relationnelle, orientée graphe ou encore orientée colonnes. De plus, certains services de stockage sont plutôt dédiés pour les données froides alors que d’autres sont plus pour les données chaudes. Les fonctionnalités de stockage sont propres à chaque cloud provider.

Amazon Web Services

Amazon Simple Storage Service ou Amazon S3 est le principal service de stockage d’objets évolutifs chez AWS. De très nombreuses sociétés font confiance à ce service de stockage qui propose 99,9999999 % de durabilité.

Microsoft Azure

Microsoft Azure Storage est le gestionnaire de stockage chez Microsoft. Il propose différents types de stockage en fonction de la nature des données : blob storage, file storage, queue storage, disk storage, Azure Data Lake Storage Gen2, etc. 

Mais il existe aussi d’autres types de stockage comme par exemple pour les opérations OLTP et OLAP. Microsoft Azure propose un service très intéressant qui est Cosmos DB. Cette fonctionnalité permet d’avoir un service de stockage OLTP tout en permettant l’analyse des données OLAP de manière simultanée. C’est un stockage HTAP. De plus, avec Azure Synapse Link, il est possible de transférer les données OLAP directement dans Azure Machine Learning ou encore Azure Synapse Analytics.

Google Cloud Platform

Quant au troisième leader cloud provider, son service de stockage est Google Cloud Storage. C’est sûrement le plus simple d’utilisation entre les trois géants de ce marché. De plus, il est possible de gérer le cycle de vie des données. Cela permet une optimisation des prix et de la gestion des données. De plus, il est possible de choisir son bucket en fonction du type de données que nous avons. Ce service de stockage permet une gestion simple et efficace des données froides et des données chaudes. Par exemple, pour les données froides nous avons la possibilité de choisir un Archive Storage ou Nearline Storage qui nous permet de stocker les données que l’on ne regardera pas ou très peu. Si nous prenons l’archive, cela sera très utile pour les données que l’on souhaite lire un peu moins d’une fois par an. C’est un stockage à très faible coût. Si nous souhaitons par contre requêter nos données de manières plus fréquentes, nous pouvons choisir un bucket plus spécifique pour les données chaudes. 

Machine Learning

Amazon Web Services

AWS est essentiellement utilisé pour le déploiement de machines virtuelles. Mais il propose différents produits intéressants pour le machine learning.

Microsoft Azure

Microsoft Azure a aussi un service de Machine Learning intéressant notamment avec Azure DataBricks qui permet de gérer et traîter un grand volume de données. DataBricks est développé avec le framework Apache Spark. Ce service est très intéressant car la plateforme est intuitive et permet d’utiliser de manière efficace et rapide Spark. De plus, il est possible avec DataBricks de créer et supprimer des clusters à la demande. Cela permet une certaine flexibilité tout en ayant accès à la puissance de calcul de systèmes distribués

Google Cloud Platform

Pour la question du Machine Learning, le choix de Google Cloud Platform est très intéressant. C’est vraiment le cloud provider orienté Big Data. Ses produits dédiés à l’entraînement de modèles de machine learning présentent un très forte valeur ajoutée. 

En ce qui concerne le DevOps, Google Cloud Platform propose le service très intéressant Google Kubernetes Engine. Ce service offre une solution managée par Google pour Kubernetes ce qui permet d’utiliser Kubernetes de façon simplifiée. Il suffit de décrire les besoins de son application en termes de hardware (puissance de calcul, stockage, etc) et Google Kubernetes Engine s’occupe du reste.

Vous l’avez compris, le choix du cloud provider n’est pas si facile et intuitif de prime abord. Il faut comprendre les besoins de la société pour utiliser le cloud qui répondra le mieux aux attentes. Si vous souhaitez savoir utiliser ces clouds, dirigez-vous vers nos formations.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Tag de l'article :

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone

S'inscrire à la JPO :

Vous souhaitez recevoir notre newsletter data 💌 hebdomadaire ?