astuces data scientist google entretien

Comment décrocher un poste de Data Scientist chez Google

3 min

Vous rêvez de devenir Data Scientist chez Google ? Découvrez comment se déroule un entretien d’embauche au sein de la firme de Mountain View, et toutes les astuces pour passer cette épreuve avec succès.

Conditions de travail idéales, salaire attractif, expérience prestigieuse… travailler chez Google est un rêve pour de nombreux aspirants Data Scientists. Or, la firme californienne est sans cesse à la recherche de nouveaux talents.

Néanmoins, la concurrence est rude et ” Big G ” trie les candidats sur le volet. Seuls les meilleurs et les plus déterminés peuvent espérer passer un entretien d’embauche avec succès. Voici quelques astuces pour mettre toutes les chances de votre côté…

Maîtriser les statistiques

Google attend d’un Data Scientist qu’il possède de solides connaissances en mathématiques, et notamment en algèbre linéaire et en calculus. L’entreprise américaine recherche des individus passionnés par les statistiques et les probabilités.

Vous devez impérativement détenir au moins au moins trois ou quatre diplômes, formations ou certifications en probabilité, statistiques ou Machine Learning pour que votre CV ne finisse pas directement dans la corbeille. Bien entendu, chaque diplôme supplémentaire est un précieux atout.

Accumuler les expériences

Les diplômes et compétences théoriques sont indispensables, mais Google attend aussi que les candidats aient une solide expérience professionnelle. Vous devez démontrer que vous avez manipulé des données issues du monde réel, que vous avez collecté, transformé et exploité.

Vous devrez notamment écrire un script pour extraire des données en provenance d’une API publique de Google et réaliser une documentation sur vos découvertes. Il s’agira par exemple de créer un moteur de recommandation d’actualités, ou une application de smartphone avec un système de tracking d’utilisation.

En règle générale, Google ne recrute que des profils dotés d’au moins deux ou trois ans d’expérience professionnelle dans le secteur de l’analyse de données ou un autre domaine lié. Il est également important de maîtriser les plateformes Cloud et Big Data pour déployer des solutions de Data Science à grande échelle.

Savoir coder

Un Data Scientist n’est pas un ingénieur. Cependant, Google attend des candidats qu’ils possèdent des notions de programmation informatique. Vous pourrez par exemple démontrer vos compétences à un recruteur par le biais d’un projet GitHub.

En règle générale, il est nécessaire de maîtriser au minimum Python et SQL pour espérer dérocher un poste à Mountain View.

D’autres langages numériques comme R, Julia, Matlab ou Mathematica constituent un atout supplémentaire. Il en va de même pour les langages compilés comme Java ou C++.

Être passionné

Au-delà des compétences techniques, la passion pour la science des données est ce qui vous permettra de tirer votre épingle du jeu. Si vous n’êtes pas sincèrement passionné, inutile de perdre votre temps à préparer un entretien d’embauche chez Google.

Si vous l’êtes, vous devriez pouvoir le démontrer par vos années passées à tenter de résoudre des problèmes grâce aux données, ou par un code rédigé en guise d’interface avec les APIs publiques de Google. Dans l’idéal, vous ne devez pas être seulement passionné par la méthodologie permettant d’identifier une problématique, mais aussi par la problématique elle-même.

Choisir la voie qui vous correspond

Sachez qu’il existe plusieurs voies pour devenir Data Scientist chez Google. Si vous êtes plus doué pour l’ingénierie, vous pouvez commencer comme ingénieur logiciel puis briguer un rôle orienté vers l’analyse de données.

Si vous avez plus d’aisance à manipuler les chiffres, vous pouvez commencer comme analyste quantitatif. De même, Google recherche aussi des Data Scientists pour renforcer ses équipes de vente, de marketing ou de Ressources Humaines. À vous de trouver la voie qui vous correspond parmi les différentes offres d’emploi proposées par l’entreprise.

Comment se déroule l'entretien d'embauche de Data Scientist chez Google ?

Dans un premier temps, après que vous ayez soumis votre candidature, un recruteur vous enverra un questionnaire par email. Vous recevrez ensuite un appel téléphonique pour discuter de vos centres d’intérêt et de vos expériences.

Le recruteur décrira le poste à pourvoir et ses responsabilités, et présentera différents exemples d’équipes oeuvrant chez Google. Il vous sera ensuite demandé pourquoi vous souhaitez devenir Data Scientist au sein de la firme et quelles sont vos compétences.

Par la suite, un appel vidéo par téléphone avec un Data Scientist ou un responsable RH sera planifié par le recruteur. Cet appel dure généralement de 45 à 60 minutes.

Il s’agit d’un entretien technique, via Google Hangouts. Il vous sera posé des questions autour du design expérimental, des statistiques et du coding probabiliste. Vous discuterez aussi de vos précédents projets de recherche et expériences professionnelles.

Si cet entretien téléphonique se déroule bien, vous pourrez être convoqué pour un entretien physique composé de cinq entretiens séparés avec des Data Scientists.

Chaque entretien dure environ 45 minutes, et vous aborderez des sujets comme les statistiques, les probabilités, l’interprétation de produit ou la modélisation. Si vous passez cette ultime étape avec succès, vous pourrez enfin réaliser votre rêve et rejoindre l’entreprise.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour décrocher un poste de Data Scientist chez Google. Pour mettre toutes les chances de votre côté, suivez notre formation de Data Scientist et découvrez comment apprendre Python.

Actu

DataScientist : Recrutement VS Formation

Pour la 5ème année consécutive, le métier de Data Scientist a été désigné comme le meilleur emploi aux USA par Glassdoor c’est aussi le métier qui connaît la croissance la plus rapide.

Lire plus »
Intelligence Artificielle et Société

Ethique ou Big Data

Comment faire prévaloir une question d’éthique en matière de données alors que la concurrence se veut mondiale ? Les européens doivent-ils se soumettre à une concurrence américaine et asiatique déloyale pour une question d’éthique ?

Lire plus »