low code

Le Low Code, un langage de programmation simple et accessible à tous

Adriano R.

Adriano R.

5 min

Plus besoin d’être un développeur professionnel pour créer des logiciels et des applications. Grâce aux plateformes low code et no code, il est aujourd’hui possible de créer rapidement des applications en écrivant très peu, voire aucune ligne de code. 

Ces dernières années, les entreprises ont vu l’émergence de nouvelles façons de travailler  propulsées par la digitalisation croissante des usages et des processus métiers. Ces nouveaux besoins ont permis à de nombreuses plateformes dites « no-code » ou « low-code» de se développer. Le concept de ces plateformes est de permettre, à des utilisateurs ayant peu ou pas d’expérience en matière de développement, de créer des applications. Parmi les solutions les plus connues, on peut nommer Applian, Google, Salesforce, Mendix ou encore WordPress, mais de plus en plus d’entreprises fournissent aujourd’hui des plateformes low code. On les appelle parfois plateforme no code lorsqu’elles ne requiert aucune ligne de code pour créer des applications ou des logiciels. 

A la base du low code, une volonté constante de développement simplifié

Difficile de dater le début du développement low code, cependant on estime que depuis la création des premiers langages informatiques, l’objectif a toujours été de simplifier les outils de développement web afin de les rendre plus accessibles. Déjà dans les années 1990, Microsoft avait lancé Visual Basic, un langage facile à utiliser et permettant de créer des applications graphiques en toute simplicité. L’apparition des langages de programmation visuels a initié le développement du low code et permis aux entreprises de créer des sites web et des applications sans avoir besoin d’écrire de code. Avant la création des outils no code, les entreprises avaient du mal à recruter des développeurs professionnels. Ces derniers étaient souvent surbookés, et leur rareté leur permettaient de demander des salaires élevés. L’arrivée sur le marché de ces outils innovants à interface utilisateur simple ont permis de démocratiser le métier de développeur web.

Des interfaces utilisateurs simples pour créer des applications métier

Les plateformes low code proposent des interfaces utilisateurs simples qui permettent de développer des sites web, des applications métiers, ou encore des applications mobiles, en écrivant un minimum de lignes de code. Ces plateformes fonctionnent souvent grâce à une interface composée de blocs que l’on peut disposer comme on l’entend par un simple  glisser-déposer. Grâce à ces plateformes, les entreprises ont vu se développer de nouveaux profils au sein de leurs équipes…  Les “citizen developer”, ces utilisateurs métier, sont souvent à l’opposé des développeurs professionnels. Ils n’ont que quelques bases en codage mais vont, grâce aux applications no code, développer leurs  propres applications tout en respectant les standards établis par la direction des services informatiques de l’entreprise. Les solutions low-code / no-code, permettent aux citizen developers de personnaliser les interfaces graphiques, ou encore d’utiliser des blocs présent dans des bibliothèques pour créer des applications métiers personnalisées. Plus disponibles et moins chers que les développeurs professionnels, ils sont souvent plus proches des compétences métiers que les professionnels de l’informatique. Ils offrent donc une production d’application plus proches des besoins de ces derniers. L’apparition des Citizen Developers a permis aux directions de services informatiques de recentrer leurs activités sur des missions plus techniques et ainsi gagner en productivité.

Les outils low code : ingrédients principaux de la transformation digitale

Depuis les années 2000, l’arrivée de la transformation numérique et le besoin des entreprises d’opérer un développement rapide ont favorisé le développement des plateformes low-code. Avec l’aide des citizen developers, le web est devenu accessible à aux petites et moyennes entreprises qui en ont profité pour gagner en visibilité. La possibilité de créer des sites web à bas coûts leur à permis de promouvoir leur offre, mais ces entreprises ont pu également tester la validité de leurs nouveaux produits en créer de simples applications mobiles. En effet, plus besoin d’employer de développeurs professionnels à des tarifs exorbitants, grâce aux logiciels low code, il est devenu possible de composer un site ou une application par une simple technique de glisser-déposer. La création d’un site web ou d’une application mobile est donc aujourd’hui à la portée de tous.

outils-low-code

Le succès des plateformes low-code propulsé par le Covid-19

Selon un rapport réalisé par la plateforme Mendix, une filliale de Siemens, première sur le marché du low code,  75% des professionnels de l’IT assurent ne pas pouvoir se passer des outils low code… Selon l’étude de Mendix, toujours, la pression exercée sur les entreprises pour qu’elles aillent encore plus loin dans leur transformation numérique, a suscité un grand enthousiasme chez les professionnels de l’informatique pour des solutions innovantes et des méthodes de travail différentes. L’épidémie mondiale de Covid-19 a également renforcé le besoin des entreprises de pouvoir accéder à leurs données à distance. Les outils low code ont notamment permis aux différents collaborateurs d’avoir une présentation claire de ces données et des outils métiers dont ils ont besoin depuis n’importe quel endroit muni d’une connexion internet. 

Les avantages du low code: rapidité, homogénéité et productivité

Avec le développement des plateformes low code, les entreprises ont découvert des outils homogènes leurs permettant de donner la même architecture et la même structure à toutes leurs applications. Facile à opérer, ces plateformes réduisent notamment les marges d’erreurs que l’on pourrait trouver dans des lignes de code classiques. En passant moins de temps à la programmation, les citizen developers peuvent se concentrer davantage sur la qualité du site web ou de l’application mobile qu’ils développent. Ce gain en qualité et en productivité permet aussi de travailler plus vite et donc de gagner en compétitivité et en réactivité, ce qui apporte de la valeur pour l’entreprise. Enfin, la possibilité de tester la faisabilité d’idées en seulement quelques jours permet aux entreprises de développer des produits de qualité et répondant plus précisément aux demandes de leurs clients.

Les limites des plateformes low-code

Si l’adoption des outils no-code est grandissante, ces derniers font tout de même face à quelques réticences de la part des directeurs des services informatiques. Premièrement, les plateformes no code sont parfois vues comme limitées en termes de créativité. En effet, bien qu’elles soient faciles à utiliser elles proposent souvent des blocs de contenu similaires ce qui ne permet pas aux entreprises de réellement personnaliser leur créations et de sortir du lot. De même, leur intégration peut parfois être limitée et il est souvent impossible de modifier le code source de l’application. Par conséquent,  les outils low code ne peuvent pas forcément être intégrés à d’autres logiciels. Ensuite, de nombreux fournisseurs de plateformes low code contraignent leurs clients à utiliser leurs plateformes en exclusivité, en utilisant un code compliqué ou en verrouillant les applications lorsque l’outil n’est plus utilisé. Produire une application via un logiciel low code, c’est donc la lier à vie à cet outil. Ajoutons également que l ‘utilisation des plateformes low code peut se révéler particulièrement coûteuse. Pour utiliser des outils low code, il  faut en général payer un abonnement mensuel qui dépend du nombre d’utilisateurs et des fonctionnalités désirées. Dans cette optique, il est primordial d’identifier en amont les besoins de votre entreprise et de bien définir le nombre d’utilisateurs ayant accès à la plateforme.

L’utilisation d’une plateforme low code n’est donc pas une réponse à tous les problèmes de développement d’une entreprise. Elle ne s’applique qu’à des projets de développement simples, et les services d’un développeur spécialisé resteront plus qualitatifs pour des projets d’envergures ou des développements d’applications ou de sites web destinés à des clients.

power-bi-embedded
Business et Data Science

Qu’est-ce que Power BI Embedded ?

Lorsque vous utilisez Power BI, cela vous permet de tirer parti des dernières fonctionnalités disponibles sur un outil d’analyse et de visualisation des données, notamment

Lire plus »
Power-BI-Service-Premium
Business et Data Science

Introduction à Power BI Online

Microsoft Power BI est un outil d’analyse de données disponible en deux versions : Power BI Desktop et Power BI Online. L’application Power BI Desktop

Lire plus »