Reconversion professionnelle : pourquoi faut-il miser sur les métiers de la data ?

Fanny P

Fanny P

3 min

La crise sanitaire actuelle et le manque de reconnaissance au travail poussent de plus en plus d’actifs à envisager ou commencer une reconversion professionnelle. Besoin de se sentir utile, volonté d’évoluer professionnellement, envie de changement, les raisons d’une reconversion peuvent être multiples. Pour une reconversion réussie, les métiers de la data, en pleine expansion, peuvent être une bonne solution.

D’après un sondage BVA de juillet 2020, 48 % des actifs Français déclarent avoir envisagé voire réalisé une reconversion professionnelle. Parmi eux, 12 % ont commencé à se renseigner, 5 % sont en cours de reconversion et 17 % ont déjà mené à bien leur reconversion professionnelle. Mais pour qu’une reconversion soit réussie, encore faut-il cibler un secteur d’activité en croissance et à fort potentiel d’emplois. C’est le cas notamment dans le big data, seul secteur à être relativement épargné par la crise du Covid-19. L’intelligence artificielle, le machine learning et la data science ont d’ailleurs eu beaucoup d’importance dans la gestion de la crise. D’une manière plus générale, et d’après une étude Burtch Works en collaboration avec l’International Institute for Analytics (IIA), « 45% des entreprises estiment que l’analyse de données reste centrale et essentielle pour leur activité. » La crise du Covid-19 a bouleversé la vie des entreprises, cela aura forcément des répercussions sur l’après-crise et sur une augmentation de l’utilisation de la data science. En juillet 2020, 7,6 % des data scientist et analystes interrogés ont ainsi déclaré que leurs équipes recrutaient davantage à cause de la crise du Covid.

Se reconvertir dans les métiers de la data

Depuis une dizaine d’années maintenant, les métiers de la data connaissent un véritable boom du fait de la digitalisation de la société, de la numérisation des données, du développement des objets connectés ou encore des réseaux sociaux. Les modes et habitudes de consommation ont évolué générant de la data à foison. Pour parvenir à traiter correctement toutes ces données et en faire un avantage stratégique, économique et concurrentiel, les entreprises recrutent de plus en plus de profils experts capables de traiter et analyser ces données. Banque, finance, santé, agriculture, grande distribution, environnement, tous les secteurs d’activité sont concernés. Les trois métiers clés à savoir le data engineer, le data scientist et le data analyst sont toujours très recherchés par les entreprises. A eux trois, ils vont permettre en effet de rassembler les données dans des bases de données, de traiter et analyser ces données et de faire ressortir les données clés à forte valeur ajoutée et à haut potentiel économique, favorisant ainsi la prise de décision et le développement de stratégies. C’est pourquoi de plus en plus de formations voient le jour en France, que ce soit au travers de masters spécialisés ou de formations en data science comme le propose Datascientest, certifiées par l’université de Paris La Sorbonne. De nouveaux profils sont également demandés comme le data manager ou encore le machine learning engineer. Se reconvertir dans les métiers de la data, c’est faire le choix d’un métier recherché aujourd’hui et demain du fait de la constante évolution des outils et de la hausse croissante des données à traiter.

Comment réussir sa reconversion professionnelle ?

Beaucoup d’actifs aspirent à plus de bonheur, plus de reconnaissance ou plus d’épanouissement dans leur vie professionnelle.

Pour qu’une reconversion professionnelle soit réussie, il faut avant tout qu’elle soit mûrement réfléchie. Il est très important en effet de faire le point sur sa vie et sur sa carrière pour savoir à quoi l’on aspire vraiment et si ce changement professionnel correspond réellement aux objectifs fixés. Il est donc conseillé de se faire accompagner par des professionnels de la reconversion, que ce soit via un bilan de compétences ou par l’intermédiaire d’organismes spécialisés.

Reprendre une formation pour réussir sa reconversion

Qui dit reconversion professionnelle dit très souvent reprise de formation. Le choix de la formation et de sa durée doit correspondre à vos besoins. Formation longue ou courte, coût de la formation, formation diplômante ou certifiante, formation en présentiel ou à distance… En fonction de vos disponibilités et de vos objectifs le choix de la formation sera différent. Certains organismes comme Datascientest proposent par ailleurs des formations en blended learning, c’est-à-dire en mixant une formation en présentiel et cours à distance. Ce mode de formation connaît de plus en plus de succès car il permet de concilier vie professionnelle et vie personnelle. La partie en présentiel offre un véritable bagage théorique, dispensé par des professionnels, avec lesquels vous pouvez discuter. La partie en ligne vous offre la possibilité de gérer votre temps de formation comme il vous arrange, de manière autonome et à votre rythme. Vous êtes par ailleurs accompagné par des professionnels joignables par chat et à qui vous pouvez poser toutes vos questions. Le confinement peut ainsi être l’occasion de suivre une formation reconnue en data science et de s’assurer une reconversion réussie en faisant le choix d’un secteur d’activité offrant de nombreuses opportunités comme c’est le cas pour le big data.

DataScientist : Recrutement VS Formation

Pour la 5ème année consécutive, le métier de Data Scientist a été désigné comme le meilleur emploi aux USA par Glassdoor c’est aussi le métier qui connaît la croissance la plus rapide.

Lire plus »
Intelligence Artificielle et Société

Ethique ou Big Data

Comment faire prévaloir une question d’éthique en matière de données alors que la concurrence se veut mondiale ? Les européens doivent-ils se soumettre à une concurrence américaine et asiatique déloyale pour une question d’éthique ?

Lire plus »