open source

Open Source : définition, importance, enjeux

Bastien L

Bastien L

4 min

L’open source est à l’origine un modèle de développement logiciel, prônant l’ouverture et la collaboration via la libre distribution du code source. Aujourd’hui, ce concept s’est étendu à tous les domaines et toutes les industries. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur l’open source et pourquoi ce concept est essentiel dans l’informatique et la Data Science.

A l’origine, l’expression ” open source ” fait référence aux logiciels open source (OSS). Un logiciel open source est un logiciel dont le code source est publiquement accessible. N’importe qui peut le voir, le modifier et le distribuer à sa guise.

Le logiciel open source est lancé sous une licence spécifique, rendant son code source légalement accessible à tous. Il existe de nombreuses licences différentes.

Ce logiciel est développé de façon collaborative et décentralisée. Chacun peut apporter sa contribution, laquelle sera passée en revue par les autres membres d’une communauté.

Bien souvent, un logiciel ouvert est moins cher, plus flexible. Il profite aussi d’une durée de vie supérieure, car la communauté poursuivra son développement plus longtemps qu’un développeur seul ou une entreprise.

Il existe de célèbres projets logiciels open source. En guise d’exemple, on peut citer l’OS Linux, le langage de programmation Python, Ansible, le navigateur web Mozilla, ou le système d’orchestration de conteneurs Kubernetes.

Au fil du temps, l’open source est devenu un véritable mouvement. Il s’est étendu au-delà de la production de logiciel. Les méthodes et le modèle de production décentralisé sont utilisés dans de nombreux domaines et industries.

Fondée en 1988, l’Open Source Initiative (OSI) a formalisé le terme ” open source ” et a établi une définition précise. C’est ce qui a permis à ce concept de devenir un véritable standard industriel.

L'histoire de l'Open Source

L’histoire de l’open source commence dans les années 1950. C’est à cette époque que des chercheurs développent les premières technologies internet.

Or, les protocoles de réseaux de télécommunications reposaient sur un environnement de recherche ouvert et collaboratif. L’Advanced Research Projects Agency Network (ARPANET), ancêtre d’internet, encourageait l’entraide et la coopération entre les chercheurs.

Les groupes se partageaient des codes sources et les amélioraient. De forums permettaient la communication, et le développement de standards qui ont posé les bases de l’open source. Ainsi, l’histoire de ce mouvement est étroitement liée à celle d’internet.

Qu'est-ce que le modèle de développement open source ?

Un modèle de développement open source est un processus utilisé par une communauté pour développer un projet logiciel. Ce logiciel est ensuite relaxé sous une licence open source, autorisant n’importe qui à voir ou à modifier le code source.

De nos jours, il existe des plateformes dédiées à l’hébergement de projets open source. On peut citer les dépôts Git, tels que GitHub et GitLab. Ces services d’hébergement de code permettent à chacun de proposer des modifications, qui seront ensuite ajoutées ou non au projet.

Logiciel Open Source, fermé, libre : quelles sont les différences ?

En 1983, Richard Stallman lance le Projet GNU et inaugure le mouvement du ” free software “ (logiciel libre). Ce mouvement repose sur l’idée de laisser une liberté aux utilisateurs de logiciels. La liberté de voir le code source, de le modifier, de le redistribuer, de le rendre disponible pour répondre aux besoins des utilisateurs.

Le logiciel libre est l’opposé du logiciel propriétaire ou fermé. Dans ce cas de figure, seuls les propriétaires du code source ont le droit légal d’y accéder. Il est interdit d’altérer ou de copier ce code source, et les utilisateurs payent afin d’utiliser le logiciel uniquement pour les cas d’usage pour lesquels il est conçu.

Toutefois, en anglais le terme ” free ” signifie à la fois ” libre ” et ” gratuit “. Il suscite donc une vive ambigüité. C’est la raison pour laquelle Christine Peterson inventa le terme ” open source “ afin de mettre un terme à cette confusion.

Les différents types de licences Open Source

Il existe une large variété de licences utilisées pour les projets open source. La licence GPL (GNU General Public Licence) est utilisée par de nombreux projets tels que Linux.

Sous cette licence, quiconque modifie un programme open source et distribue sa variante doit aussi en distribuer le code source. Il est donc interdit d’utiliser le code source ouvert pour créer un programme fermé.

Parmi les autres licences, on peut citer la BSD. Celle-ci impose moins de restriction, et n’importe qui peut incorporer le code source du programme dans un autre programme. Cette licence peut donc être perçue comme plus libre.

Quels sont les avantages de l'open source ?

Le modèle Open Source présente de nombreux points forts. Tout d’abord, puisque le code source est librement accessible, il est passé en revue et amélioré par de nombreux programmeurs de la communauté. Outre la collaboration, ce fonctionnement assure aussi une transparence et une fiabilité.

Un logiciel open source offre aussi une flexibilité, puisqu’il est possible d’utiliser le code librement. L’utilisation du code source est également gratuite, ce qui rend un logiciel ouvert moins coûteux qu’un logiciel propriétaire. De même, les utilisateurs ne sont pas enchaînés à un unique vendeur.

L'open source au-delà du logiciel

L’open source ne se limite pas au code source de logiciel. Ce concept s’étend désormais à toutes les industries et à tous les domaines.

On peut citer le mouvement ” open hardware “ permettant de réutiliser librement des plans de fabrication de matériel. Même les recettes de cuisine accessibles à tous via le web peuvent être considérées comme open source.

De même, les données ouvertes ou ” open data “ sont des données libres d’accès et réutilisables à volonté, permettant à de nombreux chercheurs, individus et organisations d’exploiter le potentiel de la Data Science.

Comment et pourquoi se former à l'open source ?

L’open source occupe désormais une place capitale dans le domaine de l’informatique et des technologies numériques. Ceci concerne aussi la Data Science et le Deep Learning.

À travers les formations DataScientest, vous apprendrez à manier les solutions open source de science des données. Vous découvrirez notamment le langage de programmation Python, la plateforme de conteneurisation Docker, le service d’hébergement de code GitHub, ou différents outils de la fondation Apache comme Spark, Hive, Hadoop ou AirFlow.

Si vous souhaitez devenir professionnel de la Data Science en utilisant des outils open source, vous êtes à la bonne adresse. N’attendez plus et découvrez nos différentes formations.

Vous savez tout sur l’open source et son mouvement. Découvrez notre dossier complet sur la Data Science, et notre initiation au Machine Learning.