JPO : Webinar d'information sur nos formations → RDV mardi à 17h30.

Power BI vs Tableau vs Qlik: Lequel choisir ?

power bi vs tableau vs qlik

Le monde de la BI (Business Intelligence) et plus spécifiquement la partie analyse de données comporte un grand nombre d’outils et de services. Ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver, de comparer et de choisir. Ce comparatif va permettre d’y voir plus clair. Nous avons choisi pour cela les 3 outils les plus en vogue du marché :

  • Power BI par Microsoft
  • Tableau racheté en 2019 par Salesforce
  • Qlik

Démarrons la comparaison avec la matrice réalisée par Gartner sur la faculté d’exécution et la vision dans le marché. Ce n’est pas par hasard que nous retrouvons ces 3 outils en tant que leaders.  

Microsoft, Tableau et Qlik sont leaders. On retrouve également Google avec Looker et Data Studio, MicroStrategy et de nombreaux autres, mais qui ne suivent pas le rythme imposé par les 3 éditeurs.

Avant de commencer la comparaison des outils sur différents critères, voici une présentation rapide de ces outils les plus populaires en Data visualisation.

Power BI

C’est l’un des outils les plus récents dans l’univers de la BI. Power BI, créé par Microsoft, est devenu leader grâce à son intégration dans la panoplie de logiciels et services proposée par ce géant. Adapté pour les particulier et les professionnels, Power BI saura vous accompagner dans l’analyse de vos données.

Tableau

Quasiment 20 ans après sa création, Tableau est toujours un outil important du panorama de la BI. Et son rachat en 2019 par Salesforce n’est pas un hasard.

Qlik

Un des pionniers du domaine et toujours aussi pertinent, Qlik a su s’adapter et proposer des outils toujours plus performants. On parle d’une multitude de produits comme Qlik Sense, Qlik View.

Comparaison des outils

Les 3 outils apportent des solutions globalement identiques sur les fonctionnalités de base. Là où ils se distinguent c’est dans l’interface, la facilité de prise en main et sur certaines fonctionnalités avancées.

Interface

Dans la prise en main des outils et la compréhension de l’interface, Microsoft sait y faire et a reproduit la formule gagnante d’Excel pour proposer une interface s’y rapprochant. Ce n’est pas la plus moderne et innovante, mais elle permet d’être simple et intuitive. 

Tableau et Qlik abordent ce point différemment avec une interface plus graphique, plus moderne en mettant en avant le storytelling. L’objectif n’est pas de se limiter à quelques graphiques mais bien de restituer l’information avec l’intention d’en raconter une histoire pour être encore plus pertinent. 

Avantage à Tableau qui est l’outil le plus avancé.

Préparation de données

Il est nécessaire d’utiliser les bons outils pour cette étape cruciale et obligatoire pour analyser les données. Même s’il est d’usage d’utiliser des outils comme Talend, Informatica ou même Python pour cette étape, les 3 éditeurs embarquent des outils plus ou moins performants pour réaliser cette tâche. Qlik Replicate, Tableau Prep ou encore Power Query permettent de réaliser les modifications essentielles pour préparer la donnée avant de la mettre à disposition. 

L’avantage est donné à Power Query, directement intégré à Power BI contrairement aux 2 autres qui sont à considérer en plus de l’outil de visualisation.

Versioning

Lorsque l’on développe un nouveau dashboard,une fonctionnalité de versioning est incontournable. Cela permet de récupérer une ancienne version en quelques clics avec potentiellement une facilité de déploiement bien intégrée. Tableau est le seul à avoir implémenté cette fonctionnalité avec Revision history. Pour Qlik et Power BI, il faudra passer par des tiers afin d’obtenir cette historisation.

Self-Service BI

Offrir la possibilité à tout utilisateur d’analyser ses propres données permet de démultiplier les analyses possibles en mettant à disposition les jeux de données nécessaires. Tableau est certainement moins bien loti sur ce sujet, contrairement à Qlik Sense ou à Power BI qui ont été designés dans cet esprit.

Coût

Les prix publics sont plus ou moins clairs selon les éditeurs, et surtout cela dépend grandement des besoins et usages que nous pouvons avoir. D’un point de vue d’une organisation professionnelle, Tableau est certainement le plus cher à déployer (Creator – 70 dollars par utilisateur par mois), suivi de Qlik (Business – 30 dollars par utilisateur par mois) puis de Power BI (Pro – 10 dollars par utilisateurs par mois). 

Pour un particulier, chaque éditeur propose des versions gratuites, QlikView, Power BI Desktop et Tableau Public. 

Avantage donné à Power BI pour ses prix compétitifs.

Cloud

Qlik et plus particulièrement Qlik Sense est le plus flexible car compatible avec les fournisseurs les plus connus AWS (Amazon), GCP (Google), Azure (Microsoft). Il est d’ailleurs possible d’avoir une architecture hybride avec plusieurs fournisseurs cloud. 

Du côté de Tableau, les fonctionnalités de déploiement sur le Cloud sont incluses dans le prix, ce qui permet une meilleure gestion des coûts. Tout comme Power BI, avec Power BI Service ou à partir d’un compte pro (voir au-dessus) on peut accéder à de nombreuses fonctionnalités. Cependant, il faudra logiquement se contenter de Azure avec Microsoft. 

L’avantage est forcément du côté de Qlik sur ce point qui est plus mature.

Intégration

A propos de l’environnement local, Power BI Desktop est le plus contraignant car il nécessite un ordinateur avec Windows. Cela peut être limitant dans certains cas là où Qlik et Tableau proposent Linux et Mac également. 

Au niveau de l’intégration de sources externes, c’est Power BI qui va remporter ce point. Avec une fluidité d’échanges à travers les services Microsoft (Power Apps, Azure, Office 365, Teams, …) , l’outil possède un avantage considérable.

Communauté

Ce qui peut faire la différence dans l’adoption et la compréhension d’un outil, sa communauté. Qlik et Tableau essaient d’engager leurs utilisateurs mais Microsoft de par son expérience, arrive à construire des communautés fortes et volontaires. Un des exemples les plus parlants est sans doute la communauté de développeurs qui participent et contribuent à l’ajout de connecteurs, de fonctionnalités et aux réponses apportées dans le forum. 

Écouter et faire vivre une communauté est très important, et sur ce point, c’est sans aucun doute Power BI qui remporte la manche.

Conclusion

Les outils ont leurs forces et faiblesses, cependant certains critères peuvent être déterminant dans le choix d’une solution ou d’une autre. Cela peut être financier, mais aussi sur les problématiques d’intégration ou encore de Cloud. Ce comparatif permet de mettre en lumière certains avantages et inconvénients, à vous de voir ce qui permettra de privilégier un outil. Et si le choix est trop difficile à réaliser, vous pouvez aussi décider d’en choisir 2 afin d’avoir des fonctionnalités complémentaires.

Bref, si se former à la Business Intelligence vous intéresse, DataScientest vous invite à découvrir sa formation Power BI.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Tag de l'article :

Vous souhaitez être alerté des nouveaux contenus en data science et intelligence artificielle ?

Laissez-nous votre e-mail, pour que nous puissions vous envoyer vos nouveaux articles au moment de leur publication !

Newsletter icone

S'inscrire à la JPO :

Vous souhaitez recevoir notre newsletter data 💌 hebdomadaire ?